Magazine Focus Emploi

J'ai une théorie là dessus : l'appel d'air, ou comment créer un flux de travail accidentellement ou volontairement

Publié le 13 avril 2018 par Mickael_b @mickael_b
L'appel d'air c'est une création volontaire ou accidentelle d'un courant d'air. Larousse.
C'est aussi la création volontaire ou accidentelle d'un flux de travail. Un phénomène intéressant à savoir manipuler.
3 exemples d'appels d'airs accidentels qui génèrent plus de travail :
1) Si vous répondez aux emails en 2 minutes, vous créez un appel d'air car les gens vont vous répondre immédiatement et attendre une réponse immédiate. Si vous ne répondez pas, ils seront impatients et vous texteront.
2) Si vous écrivez de longs emails mixant plein de sujets, vous créez un appel d'air car les réponses consisteront en plusieurs questions sur différents points de votre long email, voir un long email de réponse. De plus, les gens souhaitant rentabiliser le temps passé à vous répondre, ils copieront d'autres personne à leur réponse, menant à des échanges encore plus compliqués.
3) Si vous vous dites/faites "responsable de tel sujet" et le faites savoir, vous créez un appel d'air car il y a aura une traction naturelle pour ce sujet. Par exemple, si on nomme quelqu'un responsable de présenter la roadmap de l'entreprise dans une région donnée, il y aura naturellement plus de demande de présentation de roadmap dans cette région. En effet, sans cette personne, on ne sait pas bien comment procéder pour obtenir une telle présentation, quelles sont les conditions à remplir, etc. Cela limite donc la demande.
On confond souvent la réponse à une "pain", une souffrance, un besoin et un appel d'air accidentel.
On a l'impression que, pour reprendre les exemples ci-dessus:1)  les gens sont pressés et ont un réel besoin de réponses en 2 minutes pour être plus efficaces, la preuve, ils sont très exigeant sur la vitesse de réponse !2) les sujets discutés avec de longs emails mérite un meeting voir un meeting régulier car il semble susciter des discussions de toute part !3) le roadmap avait vraiment besoin d'une personne qui s'en occupe car il intéresse plein de monde qui jusque là ne s'étaient pas manifesté !
Il  est intéressant de toujours avoir cela en tête pour éviter de créer des flux de travail et de la traction sur un sujet, de toute pièce...
En revanche, l'appel d'air peut être volontaire. C'est intéressant de savoir le maitriser ! 
Par exemple, pour reprendre les exemples du début:
1) Vous avez envie de vous rendre "clé" et visible dans un groupe, mettez vous au service des autres et répondez vite et bien à leur demande et ils seront ensuite habitués à se tourner vers vous. Cela vous poussera aussi à apprendre plus que les autres car vous serais plus challengés. 
2) Vous avez envie de déclencher un meeting sur un sujet car il vous semble aller dans la mauvaise direction, écrivez de longs mails plein de questions avec plein de gens en copie, cela va générer des conversation et le meeting viendra naturellement.
3) Vous trouvez un sujet intéressant, demandez en la responsabilité. Votre demande va paraître incongru mais cela va naturellement créer de l'activité autour du sujet, parfois vraiment très peu, parfois beaucoup ! Par exemple, j'ai demandé dans mon travail à avoir la casquette "responsable des sujets APAC" car je crois au potentiel business de cette région. Cela a naturellement créé de l'activité sur la région, des initiatives.
J'ai une théorie là dessus : l'appel d'air, ou comment créer un flux de travail accidentellement ou volontairement

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mickael_b 62 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte