Magazine Culture

Critiques Séries : Homeland. Saison 7. Episode 10.

Publié le 16 avril 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Homeland // Saison 7. Episode 10. Clarity.


A la fin de « Clarity », on peut enfin se reposer sur quelque chose alors que la saison a voulu tenter plein de choses en revenant aux fondamentaux tout en racontant des histoires un brin plus passionnantes. Le truc le plus important dans cet épisode c’est sûrement que Carrie réalise qu’elle est la pire des mères du monde. Elle a décidé de délaisser sa fille Franny ce qui va donner une chance à cette dernière d’aller de l’avant et probablement d’avoir une enfance normale. Mais l’on peut se demander pourquoi tout cela a pris autant de temps. Tout cela aurait dû arriver depuis pas mal de temps dans la série. Je dirais depuis une saison. L’incident de Dante cette année était un peu la cerise qui était déjà sur le gâteau déjà bien fourni en cerises sur le gâteau. Dans cet épisode, Carrie doit s’adapter à un nouveau traitement, en conséquences de la fin de l’épisode précédent. Elle est plus sereine maintenant qu’elle n’a pu l’être depuis un sacré bout de temps, mais la bataille pour la garde de Franny plane toujours au dessus de cet épisode et elle sait très bien qu’elle a besoin de s’en sortir à sa façon. Elle recrute alors Anson afin de pénétrer dans le bureau de Maggie dans le but de trouver le fichier qui va lui permettre de prouver qu’elle a traité Carrie de façon non officielle, ce qui pourrait menacer sa licence médicale.

La série revient donc à des intrigues plus personnelles entourant notre héroïne ce qui est une très bonne chose. Carrie revient sur le devant de la scène et c’est pile poil ce qu’il nous fallait. L’audience est un bon moment là aussi ce qui permet à Carrie de reprendre ses esprits aussi dans sa propre vie. Car elle en a bien besoin. Le comportement de Carrie est forcément en train de toucher Franny et sa vie d’enfant, sans compter que l’incident de la semaine dernière n’a pas été dit. « Clarity » ne se concentre pas que sur Carrie, il y a aussi Président Keane. Je pense que la réponse à toutes nos questions sur Keane c’est que les scénaristes de Homeland ont fait d’elle ce qu’elle est maintenant une fois que Donald Trump est devenu Président des Etats-Unis dans le but d’être toujours dans l’ère du temps et pour le moment cela fonctionne plutôt bien. Keane m’amuse plus que d’autres personnages par moment alors que son intrigue n’est pas spécialement brillante pour autant non plus. Finalement, ce nouvel épisode de Homeland propose donc de faire évoluer la série dans une nouvelle direction en sachant l’histoire de Carrie et sa fille, ce qui est une très bonne nouvelle. Pourquoi ? Tout simplement car cette partie de la série était peut-être un peu trop familiale alors qu’il fallait faire d’autres choses en parallèle et notamment sur les intrigues d’espionnage de notre héroïne.

Note : 7/10. En bref, il était temps pour Homeland d’aller de l’avant.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 17982 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte