Magazine Culture

Will and Grace (Saison 9, 16 épisodes) : revenir avec amour et humour

Publié le 16 avril 2018 par Delromainzika @cabreakingnews


Plus de dix ans après la fin de Will and Grace, NBC a décidé de faire revivre la série le temps d’une saison 9. Si au départ NBC n’avait probablement pas imaginé faire de ce retour un vrai retour, une saison 10 est déjà sur les rails pour la saison prochaine. L’avantage de Will and Grace, c’est qu’elle tente tout dans cette nouvelle saison pour produire des épisodes drôles, pertinents et surtout modernes. Malgré le genre (le multi-cam), la série démontre rapidement qu’elle n’a pas pris une ride. Bien au contraire, elle démontre au fil des seize épisodes qui composent cette saison qu’elle a encore des choses à raconter. Personne n’attendait le retour de Will and Grace, mais je dois avouer que ce n’était pas une aussi mauvaise idée que certains retours peuvent l’être. Après tout, qui sentait avoir besoin d’une nouvelle saison de Will and Grace, mais l’on est forcé de constater que finalement la série a bel et bien encore sa place dans le paysage sériel. On retrouve alors les personnages emblématiques de la série : Will Truman et Grace Adler, les deux meilleurs amis qui se sont connus à l’université. Et il y a autour d’eux toujours Jack McFarland ou encore Karen Walker. Les personnages n’ont pas vraiment changé et si la série créé dès le premier épisode un scénario de convenance qui permet de revenir aux fondamentaux de la série et d’échapper à la conclusion que le dernier épisode de la saison 8 apportait.

La série était lors de ses débuts importantes car c’était une série qui donnait une visibilité à la communauté homosexuelle qui manquait de visibilité sur le petit écran. La série n’a pas vraiment changé dans son engagement politique, bien au contraire. Dès les premiers épisodes, la série reprend rapidement ses marques afin de retrouver les personnages comme si l’on n’avait jamais pu les quitter. Mais la série a aussi pris le pli des évolutions technologiques en insérant dans l’univers de celle-ci ce qui a changé depuis 2007. Onze ans plus tard il y a tellement de choses à raconter que la série ne fait pas forcément tout pour tout nous dire dès le départ. Elle décide alors d’égrainer au fil des épisodes tout un tas de choses qui permettent de comprendre ce que chacun est devenu, sans que cela ne soit un truc trop nostalgique. La série veut rester dans le présent tout en pensant au passé. Le mélange du passé avec le présent permet de créer quelque chose de réellement sympathique. On retrouve alors des repères qui permettent aux fans de la série de s’y retrouver et aux nouveaux téléspectateurs d’apprécier ce qui est fait afin de donner aussi envie de voir les saisons précédentes.

On sent donc que Will and Grace a aussi travaillé son humour pendant un bout de temps. Les vannes ne sont pas écrites à la va-vite et le scénario créé toujours des opportunités à la fois pour que les personnages évoluent mais aussi pour que les intrigues ressemblent à ce que l’on peut attendre de Will and Grace habituellement. Grâce à l’intelligence du casting (et leur alchimie) ainsi qu’aux scénaristes la magie opère instantanément sans qu’il n’y ait grand besoin de réfléchir. Même si tout n’est pas drôle et que cette saison a quelques défauts, elle n’en reste pas moins un saison réussie. Etant donné que cette saison 9 se déroule dans l’Amérique Trump, la série décide aussi d’injecter là dedans un peu de politique. Will and Grace reste importante dans la communauté LGBT malgré toutes les avancées qu’il y a pendant onze ans sur le sujet (et notamment dans les séries qui accueillent de plus en plus de personnages de la communauté). Elle permet de donner une visibilité avec une certaine crédibilité que la série a acquise par le passé. Afin de créer un débat politique passionnant, la série décide donc de faire de Karen un soutien de Trump. Et c’est là que Will and Grace parvient à parler de politique de façon intelligente en prenant les arguments qu’il faut sans en faire quelque chose de pompeux.

C’est une façon comme une autre de dire que tout le monde n’a pas forcément raison et que certains arguments se défendent aussi. Ainsi, Will and Grace reste une comédie drôle et pertinente à la fois, même si je trouve qu’elle peut en faire un peu trop par moment. Ces personnages restent attachants, pour ceux qui comme moi les ont suivi pendant huit saisons auparavant.

Note : 6.5/10. En bref, un retour réussi pour Will and Grace.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte