Magazine Société

Communication présidentielle

Publié le 17 avril 2018 par Christophefaurie
M.Macron serait-il en train de trouver une façon efficace de communiquer ? Il convoque des journalistes qui ne pensent pas comme lui, et ils parlent des sujets du moment, sans politesse excessive.
Il faut du talent pour employer cette méthode. Visiblement, M.Macron a un plaisir certain à affronter le mécontent. Martin Seligman qualifierait cette capacité "d'optimisme" : M.Macron est enchanté par ce qui rendrait la plupart d'entre-nous fous : une opposition frontale. Clémenceau lui ressemblait probablement.
Ce qui me fait penser que c'est efficace vient de ce que cela ressemble à un phénomène paradoxal, que j'ai souvent observé. Il suffit qu'un dirigeant discute avec des gens mécontents, en reprenant leurs arguments !, pour faire cesser le mécontentement. Mon hypothèse ? Drame de la solitude. Ce qui crée l'inquiétude d'une société, c'est la conviction que son dirigent n'est pas au courant de ce qui s'y passe (ou qu'il est incompétent). Découvrir que le dirigeant existe et qu'il est ferme dans ses convictions, rassure ses collaborateurs. Le mécontentement est un appel au secours.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Christophefaurie 1625 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine