Magazine Société

Le savant et le politique

Publié le 17 avril 2018 par Christophefaurie
Cédric Villani se comparait à Lavoisier. Lavoisier était un scientifique devenu politique. Et qui a mal fini. (Mais peut-être était-ce parce qu'il était noble et, de surcroît, fermier-général ?) Il aurait pu parler de Max Weber. Pour Max Weber le savant ne peut pas être un politique. (Livre.)
Et si ce mélange de genre était un mal de notre temps ? Le scientifique est engagé, et ses états de service sont devenus arguments d'autorité. Mais la science donne-t-elle des solutions définitives ? Peut-elle prédire l'avenir ? Ce que produit le scientifique engagé ne peut-il pas être que biaisé par ses a priori ? Non scientifique donc ? Le rôle du scientifique n'est-il pas d'être "au dessus" de la société, de l'observer de l'extérieur ? Le rôle du politique, c'est-à-dire de vous et de moi, n'est-il pas d'utiliser ce que met à notre disposition la science, notamment, pour en tirer un projet de société selon notre goût ? Comme le disait Weber ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Christophefaurie 1652 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine