Magazine Sport

24 Heures du Mans 2008 : Interview-Bilan de Cofi (Yann Dujarrier)

Publié le 06 juillet 2008 par Roller91

Yann DUJARRIER, plus connu dans le milieu du roller sous le pseudo COFI, participait aux 24 Heures du Mans 2008 en Solo.

Roller91.fr avait échangé avec Cofi juste avant le départ des 24 heures du Mans. Nous l’avons suivi et encouragé sur l’épreuve. A l’issue des 24 heures, nous avons souhaité faire un point avec lui.

Interview...

-
 Cofi, comment t’est venu l’idée, ou l’envie, de faire les 24 Heures du Mans 2008 en solo ?

Il y a 4 ans, j’ai fait le finisher pour mon équipe et lorsque j’ai passé la ligne il y avait un soliste que j’ai aidé à regagner son stand. C’était Yves-Alain Enndewell. Ce jour là, je me suis dis un jour je ferai le solo aussi, car pour moi les mecs qui font le solo sont de vrais héros.

Et l’année dernière, après ma chute au France route à Niort (clavicule cassée), je n’ai pas pu faire le Mans et je me suis dit : l’année prochaine je le fais en solo. C’est donc une idée qui me trotte dans la tête depuis quelques années.

-
 Comment as-tu préparé tes 24 Heures Solo ?

Avec mon entraîneur, depuis 3 saisons maintenant, Baudouin Patinier (ROBB), la préparation a duré 5 mois car on s’entraîne depuis fin janvier.

L’entraînement est assez simple : de longues sorties le week-end et du travail de côte la semaine, avec des séances d’intervalle.

Ce qui compte le plus, c’est la régularité à l’entraînement : 5 à 6 séances par semaine pendant 5 mois.

Quel matériel pour les 24 Heures ? 1 paire ou plusieurs paires de roller ?

J’avais 3 paires de rollers dont 2 paires de moulés Renard R06 et R07 montés en 100 mm Roll’X decimeter 83a sur une platine Diabolik.

La troisième paire était une paire de vitness en 4*100 Rollerblade, mais je n’ai pas eu le besoin ni le temps de les utiliser.

14 heures dans les moulés Renard sans aucune douleur alors que ce n’était pas le cas aux entraînements.

Je pense que les roues Roll’x et le fait qu’elles soient neuves y sont pour beaucoup.

Mes roues d’entraînement ont beaucoup souffert des km effectués pendant la préparation, je garderai comme habitude maintenant de rouler avec des roues peu usées, c’est moins douloureux.

-
 Comment s’est déroulé ton début de course ?

Je voulais faire 120 tours minimum et donc il fallait que je roule à 10 minutes de moyenne au tour.

J’ai très vite trouvé le bon rythme que je m’étais fixé sur papier car après 3 tours je roulais régulièrement en 9.30min au tour.

J’ai fait 17 tours dans mon premier relais de 2h40, ensuite je faisais 16 tours toutes les 2h40.

Après chaque pause, je repartais sur le même rythme sans aucun soucis. Tout se passait très bien jusqu’à 5 heure du matin.

-
 Pourquoi cet abandon au bout de 14 heures de course ?

A chacune de mes pauses, je m’alimentais comme c’était prévu, et pendant mes périodes de roulage, pareil, je mangeais mes barres habituelles, je buvais normalement (en 14h j’ai bu 6 litres et demi).

Mais dans la 13ème heure, les forces ont disparu d’un coup, 4 tours après la pause où j’ai dormi 20min, alors que j’avais repris le rythme de 9.30min dès le second tour .

On a insisté pendant 4 tours mais cela devenait impossible d’avancer donc on a décidé de refaire une petite pause.

Mais rien n’y a fait, les forces ne revenaient pas. Donc on a décidé de faire un vrai dodo.

Mais toujours rien, alors j’ai décidé de ne pas repartir car je voulais faire 120 tours, je n’étais pas juste venu pour rouler 24h.

J’ai quand même fait 75 tours en 14 heures ce qui donne plus de 300km.

Sur le classement, le 75ème tour n’a pas été comptabilisé par l’organisation car je l’ai stoppé à l’entrée des stands sans repasser par la ligne de chronométrage.

-
 Après quelques jours, quel est ton bilan sur cette expérience ? En 2009, tu remets ça ?

Je vais super bien, lundi matin je suis allé au travail à 7h sans aucun problème.

Mardi après midi, j’avais même envie d’aller m’entraîner car je peux l’avouer je suis quand même frustré de ne pas avoir terminer mes 24h en solo.

Mais non, je ne serai pas sur la ligne de départ l’année prochaine en solo, mais plutôt par équipe.

J’ai envie de découvrir de nouvelles choses pour l’année prochaine.

Le roller est un sport riche en disciplines, même dans la vitesse, il y a plein de chose à découvrir et les courses traditionnelles m’attirent de plus en plus, même si je sais que c’est un domaine qui va me faire travailler très dur car la technique y a une part très importante et je ne suis pas un patineur technique.

-
 Souhaites-tu ajouter d’autres choses ?

L’aventure solo, j’y reviendrai si d’une part on trouve la réponse à la défaillance de mon organisme car je suis sûr que j’avais le physique pour obtenir mon objectif, d’autre part quand j’aurai un peu plus de connaissance sur mon corps, car j’ai beaucoup appris mais je manque d’expérience sur les très longues distances.

Un grand bravo à Phillipe Coussy (Rphil) qui a fait une course formidable et a établi un très beau record : bel exploit Monsieur !

A bientôt tout le monde sur les routes et les pistes.

Merci Cofi d’avoir pris le temps de répondre aux questions de Roller91.fr. Nous espérons te retrouver prochainement sur un podium...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Roller91 2527 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog