Magazine

Mon nouveau paradis : Manilva, Andalousie

Publié le 12 avril 2018 par Guy Deridet

Me voila arrivé et installé dans mon nouveau home, en Andalousie. J'y suis allé en voiture, depuis la Crète. Soit deux ferry, 4000 km et 8 jours de voyage. Voir la carte de mon périple dans le diaporama.



Le rocher de Gibraltar, de ma terrasse, et avec le zoom x30 de mon appareil photo Sony Le rocher de Gibraltar, de ma terrasse, et avec le zoom x30 de mon appareil photo Sony Le rocher de Gibraltar, de ma terrasse, et avec le zoom x30 de mon appareil photo Sony Mon voyage s'est déroulé sans incident. Ma vénérable voiture a roulé comme une jeune et ne m'a jamais lâché, même le matin au réveil, à la fraîche.

Mes souvenirs de voyage : en Grèce, en Italie et en France entre l'essence, les péages et l'hôtel, les journées sont chères. En Italie, où j'ai trouvé de l'essence à 1,78 sur l'autoroute, la journée m'est revenue à pas loin de 200 euros. En Grèce, les péages (que je ne connaissais pas en Crète) ne sont pas chers mais il y en a beaucoup. En France, c'est à peine moins cher qu'en Italie.

Dès la frontière espagnole j'ai commencé à faire des économies : je n'ai pris que des autoroutes gratuites, jusqu'à Manilva ! De plus, l'essence est beaucoup moins chère 1,30 en moyenne sur les autoroutes gratuites. Hors des autoroutes : 1,20 ! j'ai trouvé des hôtels à 30 euros. Enfin; les restaurants au bord des autoroutes gratuites, sont excellents, pas chers, et très conviviaux avec leurs tapas très variés.

Entre l'essence bien moins chère, l'absence de péage et les restaurants moins cher, ça fait un grande différence pour le portemonnaie et pour l'ambiance.

En Grèce j'ai vu très peu de camion sur l'autoroute. En Italie pas trop non plus, mais en France et en Espagne c'est un mur de camions sur les deux files de droite. En revanche, en Espagne, plus je descendais vers le sud, moins il y avait de camions.

Ce qui m'a particulièrement amusé c'est la changement de comportement des conducteurs à mesure que je m'avançais dans mon parcours. En Grèce et en Italie les limitations de vitesse ne sont absolument pas respectées. A 130 km/h tout le monde vous double.

En arrivant en France j'ai été vraiment surpris par la différence de comportement des conducteurs qui respectent scrupuleusement pour la plupart les limitations de vitesse. Ce qui, pour moi qui n'avais pas conduit en France depuis très longtemps, constituait une grande surprise. A 130 à l'heure, sur la file de gauche quasiment personne ne me doublait ! Apparemment la chasse aux infractions organisée que connaît notre pays depuis quelques années a porté ses fruits. Le conducteur français est devenu discipliné. Il faut dire qu'avec le nombre de radars qui existent il doit être difficile de ne pas se faire prendre. En Italie et en Espagne , toujours sur autoroute, j'ai vu très peu de radars. Mon application de GPS, Here WeGo, n'a détecté que deux radars sur les autoroutes gratuites espagnoles.

A cet égard Here WeGo est nettement meilleur que Google Maps, que j'ai d'ailleurs abandonné.

Toutes les cartes sont librement téléchargeables et mises à jour régulièrement.

Here peut fonctionner parfaitement en mode non connecté, ce qui n'est pas le cas de Maps qui nécessite une connexion. Dans Maps on peut télécharger des portions de carte mais ce n'est pas l'idéal pour un voyage au long cours comme le mien.

Sur Here la vitesse peut être surveillée par un bip sonore. Quand je ne savais pas quel était la vitesse maximum (ce n'est pas la même partout en Europe) Here me le disait en temps réel.

Here est nettement plus convivial que Maps. Avant de prendre un îlot directionnel Maps vous prévient une fois. Here, 3 fois. Ça fait beaucoup certes mais en Espagne j'ai trouvé des îlots avec sept sorties. Le problème est que parfois le logiciel ne compte pas comme nous (je l'ai pris sur le fait plusieurs fois) J'ai trouvé la solution : comme je navigue uniquement en vocal (pas de place sur l'avant de mon Alfa pour accrocher un support) je prends mon smartphone dans une main et je conduis avec l'autre dans les îlots et je peux alors visualiser la bonne sortie. Je n'ai jamais eu un seul problème dans les centaines d'îlots que j'ai empruntés tout au long de mon long périple.

Sur l'écran du smartphone, Here est nettement plus visible que Maps. Avec Maps il est très facile de se planter. Pas avec Here.

Avec Maps si vous êtes sur l'autoroute dans la bonne direction il ne vous parlera pas tant qu'il n"y aura pas de changement de direction. Ce qui est désagréable car si Maps perd la connexion (ce qui arrive souvent, je peux vous le dire) vous vous perdez facilement. Ça m'est arrivé quelques fois en neuf jours avec Maps, jamais avec Here.

Le seul domaine où Maps est meilleur c'est dans la recherche des adresses. Sa base de données doit être plus conséquente, et il supporte les fautes d'orthographe dans les noms de lieux ou de rue en langue étrangère, ce qui n'est pas le cas de Here.

Ceci mis à part, dès le premier jour, après quelques heures d'utilisation j'ai laissé tomber Maps et j'ai fait tout le voyage sans problèmes avec Here.

Si j'avais pris l'avion, en aller simple qui plus est, cela m'aurait couté beaucoup moins cher. On trouve des vols pour Malaga à moins de 100 euros en aller simple. Mais d'un part je voulais garder ma voiture car je savais que c'était une excellente voiture, ce que j'ai pu vérifier à l'usage, d'autre part j'ai pu emmener avec moi dans le grand coffre de l'Alfa, beaucoup de choses que d'habitude je vends ou je donne avant de partir, pour tout racheter en arrivant. Ce qui est ruineux aussi. Même si j'ai dépensé beaucoup plus je suis heureux d'avoir une bonne voiture dans mon nouveau pays d'adoption. Ainsi que mes vêtements d'hiver et d'été, et toutes les autres choses dont je n'aurais pas aimé me séparer. Et j'ai fait un beau voyage.



Le diaporama


Cliquez sur ce lien :



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Guy Deridet 377359 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte