Magazine Culture

Critiques Séries : Marvel's Legion. Saison 2. Episode 3.

Publié le 18 avril 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Marvel’s Legion // Saison 2. Episode 3. Chapter 11.


Par moment, l’étrangeté de Legion n’est pas sans rappeler celle de Twin Peaks. Disons que tout ce qui se passe dans la psyché de David est justement un élément qui peut faire penser à la série de David Lynch. On plonge réellement au fond de la psyché de notre héros et notamment dans cet épisode labyrinthique. Et c’est visuellement que la série continue de me surprendre grâce à une capacité étonnante à remettre tout en question de façon intelligente. C’est en tout cas un épisode où David a justement l’opportunité d’être le héros que Legion veut qu’il soit. On passe alors notre temps dans la tête de ses amis dans le but de les sauver d’une prison mentale de la maladie Catalyst. Accompagné de Cary, il va dans un premier temps sauver Ptonomy, et ensuite les trois vont parvenir à sortir Melanie de son état. Les scènes sont assez fortes car elles utilisent des métaphores de façon brillantes, dans le but de raconter l’histoire avec plus d’images que de paroles. Cela a toujours été l’une des grandes forces de Legion, de se raconter en images plus qu’en dialogues. Tout (ou presque) passe par le visuel dans cette série, rendant forcément le tout encore plus complexe à fabriquer. Car je suis sûr et certain qu’il est plus difficile de faire une série avec peu de dialogues qu’une série où tout est expliqué (peut-être avec intelligence) avec des monologues qui peuvent par moment être ultra pompeux.

Mais « Chapter 11 » est pour le moment le meilleur épisode de la saison alors qu’il nous emprisonne dans la tête de ses personnages. C’est David notre guide et ce dernier ne pouvait pas être mieux dans le genre. La série utilise aussi un peu plus les enjeux de la saison dans cet épisode, alors qu’il y a pas mal de questions en suspend que l’on va avoir besoin de comprendre dans de futurs épisodes. Notamment où est-ce que Cary Loudermilk est allé quand il a disparu (dans Kerry ?) et le labyrinthe de Syd, à quoi ce dernier peut-il bien ressembler par la suite. La série développe les personnages et les intrigues de la saison de façon intelligente, sans en faire des tonnes et prépare aussi le terrain petit à petit pour des révélations que Legion ne peut pas encore faire. Les épisodes sont toujours aussi uniques d’un point de vue structurel rendant ainsi Legion l’une des séries Marvel les plus complexes (voire la plus complexe) qu’il puisse exister. Finalement, « Chapter 11 » est donc une bonne surprise à laquelle je ne m’attendais pas nécessairement surtout que l’épisode précédent avait aussi ses défauts et ne suggérait pas vraiment une évolution dans cette direction. J’ai hâte de voir la suite car il y a suffisamment de moments à venir pour que l’on soit réellement pris de court.

Note : 10/10. En bref, parfait du début à la fin.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte