Magazine Culture

Critiques Séries : The Crossing. Saison 1. Episode 3.

Publié le 18 avril 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

The Crossing // Saison 1. Episode 3. Pax Americana.


Des secrets, des conspirations, des meurtres, The Crossing a tout ce qu’il faut mais elle ne sait toujours pas comment se servir intelligemment de ce qu’elle a entre les mains. Tout cela comme si l’histoire politique et de voyage dans le temps n’était pas déjà suffisante. La série décide dans cet épisode de se concentrer sur d’autres personnages que ses héros, sûrement afin de nous dire que ce ne sont pas que trois ou quatre personnages qui sont concernés par cette histoire, mais beaucoup plus. Cela donne alors un sentiment un peu plus global qui donne forcément une toute nouvelle dimension à la série car les héros sont coincés dans des intrigues assez ennuyeuses. Qui avait envie de voir Steve Zahn avec un chapeau ridicule à faire le mec ridicule face à des enfants ? Pas moi. Surtout que c’est le genre de trucs qui ne fait que rappeler que l’acteur est meilleur dans la comédie que dans le dramatique. Du coup, c’est là que je me demande ce que The Crossing veut réellement faire de tout ce beau monde. Car la série aime bien nous révéler des trucs petit à petit, cet épisode a alors son lot de petites révélations qui construisent quelque chose de beaucoup plus global sur la longueur. Je ne sais pas trop si j’ai réellement envie de voir la suite.

Disons que je suis partagé entre le fait que The Crossing n’est pas la série qui pourra succéder à Lost mais que cela reste un divertissement honorable si l’on a le temps de le regarder. Mais aussi c’est une série qui avait un point de départ intéressant mais elle ne semble pas trop savoir comment s’y prendre pour réaliser quelque chose de durable. Les personnages ne sont pas tous passionnants et toutes les intrigues ne le sont pas non plus. Du coup, on se retrouve encore et encore avec des grosses ficelles narratives qui sont bien loin de ce que je peux réellement apprécier dans ce genre de séries. Je m’attendais à un truc complètement différent dirons nous et c’est bel et bien ça qui me désole toujours plus… Même quand la série décide de tuer des personnages ou de faire de ses personnages des tueurs au sang froid, cela ne fonctionne pas aussi bien. Je préfère alors passer du temps avec Steve Zahn et son fils qui mangent une glace alors qu’il fait un temps de merde dehors (et que bon, manger des glaces quand il fait pas beau, c’est un peu paradoxal mais bon peu importe). Car oui, The Crossing a le temps de faire des scènes père/fils de ce genre et c’est loin d’être palpitant…

Note : 4.5/10. En bref, mangeons des glaces entre père et fils.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte