Magazine

Arutam : ONG, Tour Opérateur, on s'y perd

Publié le 03 juin 2008 par Sophie @missecolo

L'association Arutam nous présente son projet Zéro-Déforestation dans Actualités News Environnement et NaturaVox, un projet de resti-tution de terres ancestrales aux indiens shiwiar et zapara en Equateur. Je vais vous raconter une anecdote, je me dois de la partager.

J'ai entendu parler de ce projet pour la première fois en 2006 dans une lettre d'information du site Terre Sacrée où il était question de restituer par voie légale 139288 hectares contre 210000 hectares dans le récent article d'Actu-News Environnement et 127000 hectares sur le site Zéro-Déforestation.

A l'époque, il était question de sauver 60 hectares avec 30 euros. N'étant pas convaincue par ce type de slogan, j'avais contacté Terre Sacrée qui, à son tour, avait contacté Jean-Patrick Costa (fondateur et président d'Arutam) afin d'avoir quelques éclaircissement sur le projet. Quelques échanges ont eu lieu et finalement, les liens en relation avec cette association ont été retirés du site Terre Sacrée. Monsieur Costa a balayé nos préoccupations mais a pris la peine de me juger, quelques lignes narcissiques qui m'ont fait découvrir un personnage arrogant. Du coup, je me suis intéressée de plus près à Arutam.

J'ai découvert sur internet le groupe de discussion Yahoo de JP Costa, un groupe de travail constitué d'étudiants chargés de la conception des sites Arutam et Zéro-Déforestation. Il était principalement question des voyages organisés et des récoltes de dons. L'ambiance de travail ressemblait plus à un service commercial d'une agence de voyage qu'à une association de solidarité. Choquée par ma découverte, j'ai fait part de mon impression à Monsieur Costa. En réponse, le groupe Yahoo a été sécurisé par un mot de passe.

J'ai contacté EcoCiencia qui travaille conjointement avec Pachamama et Arutam, comme l'indique le site Zéro-D. Et bien cette ONG m'a affirmé le contraire et fortement déconseillé de passer par des "organisations privées" et de prendre directement contact avec la NASHIE

J'ai contacté Greenpeace France, histoire de savoir si cette ONG est partenaire d'Arutam. Voici leur réponse : "Pour répondre à votre question, Arutam est membre de l'Alliance pour la Planète et s'occupe d'abord de défense des Peuples Premiers et de Zéro déforestation ensuite. Greenpeace prône l'arrêt de la déforestation en tant qu'enjeu global et n'a rien à voir avec Zéro Déforestation qui s'occupe de projets locaux. En raccourci Arutam et Greenpeace demandent la même chose, mais ils ne sont pas actifs à la même échelle. Greenpeace respecte et soutien l'action d'Arutam, mais elle n'en est pas partenaire."

Puis j'ai contacté le Professeur Philippe Descola, sur les conseils de Valéry Grancher auteur du Projet Shiwiars, qui m'a fait part de son opinion sur le personnage. Il serait indélicat de diffuser le courriel même si j'en meurs d'envie. Mais si je devais résumer en deux mots : du vent.

De son côté, Terre Sacrée a contacté Survival International France (cette fois-ci, je vous fais profiter de la réponse) : "Je ne connais pas ce nouveau (?) projet de Costa, nous nous méfions en général de ses initiatives. Je ne sais pas à quoi correspond cette somme de 70 000 euros destinée à l'"adjudication" des terres indiennes. Notre organisation qui a mené de nombreuses campagnes de restitution de terres en Amérique latine (généralement avec sussès) n'a jamais été confrontée à de telles situations."

Il était certain qu'à la lecture du récent article d'Actualité-News Environnement, ma curiosité l'emporterait. Je suis retournée sur le site Zéro-D et je n'ai pas été surprise de voir que, deux ans plus tard, le projet n'avait pas évolué. En revanche, les voyages se sont multipliés. 8 voyages sont proposés et organisés par l'association Latitud Sur, une agence de voyage péruvienne déguisée en ONG qui n'est autre que l'équipe Arutam. Bien joué JP !

Aujourd'hui, je souris quand je lis "Ralentir le changement climatique avec Zéro D", un slogan qui ne reflète pas les convictions du président sur son groupe de travail : "Pour baisser les coûts d'avion; il faut ENCHAINER LES VOYAGES (= une sortie du Grooupe 1 combinée à l'entrée du Groupe 2)" En conclusion, je conseille fortement à toutes celles et ceux qui souhaiteraient se rendre sur le territoire des Shiwiars, d'entrer directement en contact avec Ikiam

Pirouette cacahuète

Une gentille Fondation suisse a financé un projet de préservation de la biodiversité au Mexique, dans l'Etat de Zacatecas, à hauteur de 50000 euros, un projet réalisé en collaboration avec les associations CHAC (Conservación Humana AC), ODAPI et Arutam. Et pourtant, selon ODAPI, la Fondation suisse a financé le projet à hauteur de 45000 euros. La réponse sur le Groupe Yahoo ZD :

Nouveau financement pour Arutam

La nouvelle est tombée sur mon ordinateur Vendredi soir :

Arutam vient d'obtenir un financement de 50.000 € de la Fondation Audemars Piguet (montres suisses) pour le projet : Préservation de la biodiversité des chemins de pèlerinage huichols au Mexique (voir ci-joint)

Merci à Sabine et Adrien qui en 10 jours ont pu rédiger le dossier de demande de financement, suite à un contact que j'ai eu lors d'une de mes conférences au Pow wow de Lausanne, le 22 Septembre dernier.

Avec ce financement, Arutam approchera cette année un budget total de 100.000 €, ce qui nous fait entrer parmi les plus grosses ONG françaises de soutien aux peuples premiers, aux côtés de Survival France, ICRA et Tchendukua. Ce résultat est celui de tous, en particulier de ceux qui s'investissent activement dans notre association. Il vous donnera, j'en suis certain, l'énergie de continuer cette aventure commune avec toujours plus de rigueur et de confiance.

Concrètement ces 50.000 € se répartiront de la manière suivante :

10 % (5.000 €) pour Arutam France : gestion en Europe du projet avec la Fondation Audemars Piguet, audit et reporting final

20 % (10.000 €) pour ODAPI : gestion et supervision locale du projet, reporting trimestriel

70 % (35.000 €) pour CHAC : ONG mexicaine maître d'oeuvre du projet en lien direct avec les organisations huicholes

Dès à présent, il nous paraît opportun d'organiser en Juillet-Août 2007 un voyage sur ces sentiers pour mieux appuyer le déroulement de cette action. Les détails de ce voyage seront communiqués à tous nos adhérents, lors de notre prochain bulletin trimestriel de Novembre.

Autochtonement

Jean-Patrick Costa : arutam@...

Voilà comment 5000 euros de commissions maquillés en gestion échappent à la biodiversité mexicaine. Quand les ONG jouent les intermédiaires, cela coûte cher aux donateurs et l'environnement continue de s'appauvrir.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sophie 221 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte