Magazine

Comment le vieux skieur gère-t-il le risque ?

Publié le 21 avril 2018 par Go11
En vieillissant, nos « suspensions » ne fonctionnent plus aussi bien et lorsque qu'on casse quelque chose, cela prend plus longtemps à guérir. Il n'est donc pas étonnant que les skieurs plus âgés aient tendance à ralentir considérablement et à éviter les conditions dangereuses.
Comment le vieux skieur gère-t-il le risque ?La question se pose alors de savoir à quel rythme, nous - les « seniors » - devrions ralentir nos ardeurs sur les planches, au fur et à mesure que les années s'accumulent, et c'est là un sujet qui me tient particulièrement à cœur. J'aurais tendance à y voir de multiples réponses.
D'abord, il y a le bon vieil instinct qui, bien sûr, se développe au fur à mesure que nous vieillissons. Ensuite, comme dans tout sport, il y a l'importance que revêt la pratique, et cela implique différentes façons de repousser les limites, comme par exemple, skier aussi vite que possible, ne pas éviter les terrains et les conditions de neige difficiles, et bien sûr skier le plus souvent possible.
Enfin, il y a ce gros problème d'ordre purement psychologique, à savoir le fait de ne pas se laisser intimider par qui que ce soit et ne jamais perdre sa détermination ou son sang-froid à cause de cela. Cette forme de peur est la plus dommageable, c'est aussi la plus difficile à identifier et à quantifier.
Résultat, ne vous laissez surtout pas intimider !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Go11 136 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte