Magazine France

face au retour de la bête immonde, il est à présent temps de prendre le maquis

Publié le 22 avril 2018 par Gédécé @lesechogaucho

Suite à cette histoire, je n’ai jamais vu depuis bien des années un tel torrent de merde raciste, xénophobe et haineuse sur twitter… L’origine ? Très facilement repérable, même pour le néophyte  : le nid des rats d’égouts de la fachosphère le plus connu de l’hexagone par les fronts étriqués, qui n’ont guère d’autre horizon que ce filtre de haine à travers lequel ils regardent le monde, assombri par les bons soins du Docteur Sautarelle…  :

face au retour de la bête immonde, il est à présent temps de prendre le maquis

A peine lancé cet appel terriblement clair au cyber-harcèlement (on n’isole pas un tweet par hasard, pour le seul plaisir de l’éclectisme informationnel, sans avoir une idée derrière la tête… D’autant plus que France Terre d’Asile a déjà été violemment menacée par le même genre de bas du front…), voilà le pauvre Pierre Henry (c’est ici, jugez en par vous même)  enseveli sous une masse de messages tous plus violents, haineux, racistes et méprisables les uns que les autres, dont je me refuse même à en incruster la moindre petite trace brune ici, tant ils schlinguent. Ils sont visiblement l’œuvre bien dégueulasse de trolls racistes  qui se lâchent. Pourtant, malgré leur caractère explicitement raciste, harcelant, violent, la plupart ne seront pas censurés, malgré les propres règles mêmes de ce réseau devenu si terriblement asocial là, comme vous pourrez le vérifier.  Ce seul phénomène, précisément, que j’ai maintes fois tenté de décrire, et sur lequel j’ai plusieurs fois alerté, jusqu’aux législateurs,  est un terrible désaveu pour twitter, dont la modération est complètement dépassée. Par contre, si l’on s’y oppose, comme je l’ai fait, et qu’on signale les contenus litigieux, même si vous ne contrevenez nullement aux règles d’utilisation du réseau en étant ni injurieux, ni harcelant, ni violent, votre compte est pourtant étrangement restreint, comme ce fut encore le cas pour moi aujourd’hui. Cherchez donc la logique…. Moi, ce que je vois ici en l’espèce, c’est que les cyber-harceleurs ont toujours raison, et les victimes toujours tort.  Et qu’elles sont obligées de quitter ce réseau, comme ce fut le cas de Caroline de Haas (qui s’en est expliquée ici) et bien d’autres. La loi du plus haineux serait elle donc toujours la meilleure ?  Et celui par qui le scandale arrive, toujours montré du doigt, plutôt que ces masses abjectes de haineux  ?

face au retour de la bête immonde, il est à présent temps de prendre le maquis

J’en ai marre. Fatigué. Usé. Quand j’ai commencé à utiliser twitter, ces messages haineux étaient beaucoup plus rares, il était plus facile de s’y opposer, et d’obtenir la suspension de leurs auteurs.  Aujourd’hui, ils sont monnaie courante, et honteusement banalisés. Ils deviennent même une sorte de must, sur le registre ricanant, lolcatmdr… Ce réseau est infesté par les ricanements des hyènes de JV et autres 3chan genre… Les comptes de celleux qui les dénoncent sont suspendus quand ceux qui propagent cette haine culminent à des milliers de followers, logique de buzz rentable à court terme oblige.  Cette stratégie perverse des malveillants est plus clairement explicitée ici (in english). Je vais donc quitter ce réseau de plus en plus asocial là, question de santé mentale. Nous sommes bien trop peu nombreux.ses à dénoncer cela, cette perversion inhumaniste de ce réseaux à présent complètement pourri. Je ne me sens plus l’âme d’un Don Quchotte ou de je ne sais quel Social Justice warrior. Je n’en ai plus la force, ni le temps, ni les moyens. Et puis,  un tel déluge de merde raciste ne peut laisser indemne, et à l’impossible nul n’est tenu. Surtout quand tout cela survient le même jour où la seule réaction de ce si sinistre Ministre de l’Intérieur là, sensé préserver la paix civile dans ce pays, est si étrangement indulgente avec les suprémacistes blancs au cœur de cette affaire, quand les gauchistes qui se rendent coupables de  défendre les droits humains sont quant à eux criminalisés, raillés, marginalisés. Dans ce merveilleux monde macroniste, Martine Landry sera donc inquiétée par la justice quand les fachos iront à pied, confiants et souriants. De mémoire de militant des droits humains, je n’ai jamais ressenti une atmosphère aussi suffocante et détestable qu’aujourd’hui. ça suffit comme ça. je dois apprendre à penser un peu à moi, et à me préserver, compte-tenu de la vulnérabilité à laquelle cette société si violente pour les plus humbles me contraint. Celles et ceux qui veulent me contacter savent bien où le faire. Suffit de déposer un com ici. Les autres retourneront dans l’ombre de leur légitime anonymat, ou m’y laisseront. M’en fous. Merci pour ce moment. Voguons à présent allégé de ce poids là vers d’autres horizons plus sereins. Malgré ma cible prioritaire ici, qui demeure. La présence des antifas n’a jamais été aussi éminemment requise, à l’heure où des hordes de fachos peuvent exulter sans être nullement inquiétés par le pouvoir en place.  Pire, ils ne peuvent que plastronner d’avoir terriblement raison avant les autres puisqu’en ce moment, une loi scélérate qui ne voit aucun inconvénient à l’emprisonnement des enfants, ce qui est contraire aux accords internationaux et qui a valu à la France plusieurs condamnations par la CEDH, est en train d’être votée, sans le moindre état d’âme par les mêmes qui ont prétendu frauduleusement nous protéger du FN alors qu’ils lui donnent tant de grain  à moudre…

face au retour de la bête immonde, il est à présent temps de prendre le maquis
source

La supercherie soi-disant démocratique n’a que trop duré. ça suffit comme ça.  ça va trop loin, là. Le temps est à la révolte, et à l’efficacité combative, et plus à la seule indignation improductive. Je vais aller me procurer rapidement d’autres outils plus puissants que ces simples mots. Les miens toutefois, qui tracent les contours de l’abjection quotidienne dans laquelle bascule peu à peu cette société française que mon éthique personnelle réprouve chaque jour un peu plus…

je trace ma route.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gédécé 134609 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte