Magazine

La rue appartient désormais aux indépendantistes : Le FFS et le RCD se conjuguent au passé en Kabylie

Publié le 22 avril 2018 par Medzaher
La rue appartient désormais aux indépendantistes : Le FFS et le RCD se conjuguent au passé en Kabylie
KABYLIE (Tamurt) – La configuration politique a désormais complètement changé en Kabylie depuis la montée en flèche, et de manière fulgurante et impressionnante,  du courant indépendantiste. En effet, ce ne sont plus les partis du FFS et du RCD qui occupent la rue pendant les journées à fortes charges symboliques mais ce sont plutôt les mouvements indépendantistes comme nous avons eu à le vérifier et à le confirmer encore une fois en ce 20 avril 2018. Pourtant, tout a été mis en branle depuis plusieurs jours afin de barrer la route aux kabyles qui se battent pour leur indépendance pacifiquement.La police a été lancée aux trousses des militants indépendantistes. Même l’affichage a été interdit et ceux qui ont osé défier la peur ont été tout simplement arrêtés par la police. Aussi, il ne faut pas oublier que depuis quelques jours aussi, les relais du pouvoir, déguisés en opposants de service, sont sortis de leur silence et n’ont pas hésité à prendre pour cibles les mouvements indépendantistes. Les médias également ont fait l’impasse totale sur les actions initiées par les mouvements indépendantistes à la veille de ce 20 avril, à quelques exceptions près, bien entendu.Il faut ajouter à tout cela le fait que les médias électroniques proches de la mouvance indépendantistes sont inaccessibles en Algérie. Dans un tel climat hostile, voire de peur pour ne pas dire de terreur, les marches initiées par les mouvements indépendantistes ont été une réussite absolue et incontestable. La percée des indépendantistes ont même fait peur aux partis qui avaient, il y a quelques années l’apanage de la mobilisation populaire en Kabylie, à savoir : le FFS te le RCD.Ces derniers n’ont d’ailleurs même pas osé s’impliquer dans la célébration du 20 avril de cette année car sachant qu’ils ne pourraient même pas mobiliser une poignée de personnes, les expériences des années précédentes leur ayant sans doute servi de leçon. Désormais, la Kabylie a changé de couleur politique. L’Histoire avance, les peuple évolue. Il n’ y a que les imbéciles qui se cramponnent, quoi qu’il en soit, à des idées et à des convictions surannées car ils n’arrivent pas à se détacher d’un passé qu’ils croient éternel au moment où le monde entier évolue à la vitesse de la lumière.Tahar Khellaf pour Tamurt  

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Medzaher 554 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte