Magazine Info Locale

Séance Conseil Municipal du 18/04/2018 Intervention des élus Puissance Sète – le Rassemblement Projet 1 : fixation des taux de taxes locales

Publié le 22 avril 2018 par Puissancesete @FrancoisLiberti

Séance Conseil Municipal du 18/04/2018 Intervention des élus Puissance Sète – le Rassemblement Projet 1 : fixation des taux de taxes locales

L’évolution des taxes locales depuis 2001 à ce jour, parle d’elle-même (cf. données que vient de rappeler SA)

François Commeinhes est le maire qui a fait du matraquage fiscal, un outil de gestion, celui qui a le plus, et de loin, augmenté les impôts. En raison du produit qu’il dégage, + 1% d’impôt aujourd’hui, est infiniment plus impactant qu’il y a 20 ans pour le contribuable.

Même s’il a été réélu 3 fois, comme il aime à le rappeler souvent, et pour des raisons qui sont fort éloignées du sujet, les contribuables sétois ne sont pas dupes. Telle est la raison pour laquelle il se lance aujourd’hui dans une campagne de communication truffée de contrevérités.

Comme il l’a fait pour l’eau, qui va se solder pour 2018 par une nouvelle augmentation de + 8%, c’est encore une entourloupe. (cf. données que vient de rappeler SA)

En 2015 et 2016, il a augmenté le FB de 4% ce qui est la plus forte hausse des 3 mandats, impactant la feuille d’impôts des contribuables de près de 10%, en 2018, il en baisse les taux de 2%, ce qui est donc encore loin du compte pour qualifier cela de « baisse ».

Mais l’entourloupe ne s’arrête pas là. Si on prend en compte l’augmentation de 2% des taux du Foncier Bâti à l’agglo et qui viendra s’ajouter à la feuille d’impôts des contribuables de Sète et des autres communes du territoire.

François Commeinhes à la ville c’est -2%, à l’agglo, c’est +2%, c’est donc en résonnance de cette réalité qu’il faut apprécier les promesses de campagne sur de nouvelles baisses à venir.

Quant aux pouvoir d’achat, on ne sait plus si c’est Commeinhes qui fait du Macron ou le contraire….

Tout le monde sait et se rend compte qu’avec François Commeinhes, Sète est devenue une ville chère, très chère. Pas seulement pour les impôts, mais également pour le prix u foncier, les tarifs des services, le stationnement, l’eau….au point que les plus jeunes, les salariés vont habiter ailleurs, en témoigne l’accélération du vieillissement de la ville et la stagnation démographique…. Bonjour le pouvoir d’achat. Quant à Macron, le seul impôt qu’il a supprimé, c’est celui sur la fortune. Pendant ce temps, les taxes sur le carburant, les autoroutes, les assurances, comme la CSG pour les retraités, même les plus modestes, s’envolent.

Concernant la suppression de la taxe d’habitation aux contours incertains d’ici 2020, la seule chose dont on peut être sûr, c’est qu’elle impactera les finances des collectivités et l’autonomie des communes.

D’ores et déjà, Macron vient d’acter un 2ème jour de travail sans salaire, et ça, c’est loin d’être un gain de pouvoir d’achat.

Réclamer du sens aux politiques publiques ne peut se faire sans partage des richesses, sans aller chercher des recettes pour le budget de la Nation, c’est-à-dire, là où s’accumulent les milliards de la productivité, qui échappent à la solidarité nationale avec une fiscalité locale basée sur la péréquation pour que les collectivités disposent de moyens pour financer les services publics et les investissements.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Puissancesete 10738 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte