Magazine Médias

La rétro: Angus, thongs and perfect snogging (Ciné)

Publié le 23 avril 2018 par Bigreblog

Hello la compagnie!

Une fois n’est pas coutume, comme souvent au cours de ce mois, je vous arrive avec une rétro issue d’un film que j’ai (re)découvert sur Netflix. All hail Netflix. En tout cas dans le cas présent.

Oui, car cette plateforme merveilleuse qui nous vole tendrement notre vie sociale a eu la très TRÈS bonne idée de me faire me rendre compte que l’un de mes romans d’adolescente préférés avait été adapté au cinéma…avec deux acteurs que j’adore aujourd’hui. Un film nommé en français Le journal intime de Georgia Nicholson!

Je spoile un chouïa, mais est-ce vraiment important?

😛

Georgia Nicholson a quatorze ans, trois meilleures amies super, un chat nommé Angus, une petite sœur qui fait n’importe quoi, et surtout, un nouveau camarade de classe hyper canon…

La rétro: Angus, thongs and perfect snogging (Ciné)

Si vous étiez dans ma tête il y a environ seize ans, vous sauriez que Georgia Nicholson a fait partie de ma vie pendant plusieurs années, à grands coups de trouzmille tomes tous plus savoureux les uns que les autres dans ce que j’appellerai sans regret le Bridget Jones des ados.

Georgia dit ce qu’elle pense, sans filtre. Elle est originale, ne s’habille pas comme les autres filles de l’école, joue du théâtre (et adooooore Macbeth), elle utilise son chat comme moyen de draguer, et surtout………elle a les pires idées du monde.

Car qui penserait à draguer un beau garçon en faisant semblant que son chat a été kidnappé? Ou a aller prendre des cours de French Kiss avec un gamin dégoutant uniquement pour être prête « le jour J »? Georgia, voilà qui.

Quand j’étais ado, je la trouvais super strange, et elle m’a appris, entre autres personnages fictifs et réels, à assumer ma différence. Merci Gee.

Alors l’adaptation cinématographique m’a fait très plaisir, non seulement parce que je vais sans doute ressortir mes bouquins et les relire (nostalgie quand tu nous tiens) mais aussi parce qu’elle respecte énormément le support de base et, en l’occurrence, le premier tome de la série.

Et les acteurs sont juste géniaux malgré leur jeune âge.

J’ai oublié de préciser, et ce sera important pour la suite de cet article, que le film date de 2008.

Georgia est donc incarnée par une certaine…Georgia, Groome de son patronyme, qui apparaitra dans un épisode de Poirot mais plus grand-chose d’autre et c’est dommage!

La rétro: Angus, thongs and perfect snogging (Ciné)

Sa meilleure amie Jas (prononcer Jazz) est incarnée elle par Eleanor Tomlinson, aka Isobel of Clarence dans The White Queen, et surtout Demelza Carne dans Poldark. Ma chérie quoi. La voir ado m’a fait tout drôle!

Mais pas autant que de voir l’interprète de Robbie, le beau gosse dont Georgia tombe amoureuse, interprété par nul autre que Quicksilver/Kick-Ass himself, Aaron Taylor (désormais -Johnson par mariage), qui promettait déjà d’être un sacré BG quand la puberté aurait été terminée…

😉

La rétro: Angus, thongs and perfect snogging (Ciné)

Bref, d’un côté je regrette de ne pas avoir vu passer ce film quand j’étais encore jeune et plus ou moins innocente; et de l’autre je ne regrette rien parce que cela m’a permis de replonger dans mon adolescence de manière plus nostalgique qu’elle ne le mérite.

😉

Note: 6,75/10 (scénario: 6/10 (c’est pas du grand art mais c’est entrainant) jeu: 8/10BO: 5/10adaptation: 8/10)

La rétro: Angus, thongs and perfect snogging (Ciné)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bigreblog 1726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte