Magazine Culture

Critiques Séries : Homeland. Saison 7. Episode 11.

Publié le 23 avril 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Homeland // Saison 7. Episode 11. All In.


Avant dernier épisode de la saison et la série se réveille enfin. Oublions la vie personnelle de Carrie Mathison pour se concentrer enfin sur le coeur du problème de la saison : l’espionnage. Maintenant que Carrie a fait le choix de laisser sa vie personnelle de côté, Homeland peut enfin se concentrer sur ce qui fait sa force : Carrie sur le terrain. Alors que les russes et les américains sont en plein chaos, Carrie est la seule qui puisse permettre de rassembler tout le monde. Alors que Claire Danes a annoncé la semaine dernière que la saison 8 sera la dernière de Homeland, je dois avouer que je suis déjà curieux de voir comment cette série va s’achever. Cette saison prépare en tout cas une façon des plus réussies si l’on en suit la qualité de cet épisode. Saul et cie débarquent à Moscou pour leur mission diplomatique mais tout commence rapidement à tomber en lambeaux. La Cour Suprême a décidé de jouer contre Keane qui voulait virer tous les membres de son cabinet. La façon dont la carte présidentielle se joue dans Homeland me plaît car cela change un peu de ce que l’on a pour habitude de voir dans la série. Carrie et Saul forment ici un duo étonnant qui permet aussi de retrouver ce qui a toujours fait la force de Homeland : ses héros. Depuis le début de la série on suit Saul et Carrie donc de les voir ensemble ne peut que fonctionner.

Surtout que nous sommes avec eux ensemble à l’étranger. Le terrain de jeu change et nous offre là aussi quelque chose de réellement plaisant. C’est une occasion de bousculer un peu les codes d’une saison qui a longtemps stagné à cause des simagrées de Carrie et de Franny. Sauf que ce n’était pas ce que je voulais voir cette année dans la série, je préfère les intrigues de ce genre là d’épisodes. Seule Carrie peut faire ce qu’elle est née pour faire dans ce monde. C’est une bonne chose que de retrouver Carrie sur le terrain mine de rien car je dois avouer que je ne m’attendais pas nécessairement à ce que Homeland évolue dans ce sens là. On pouvait aussi s’attendre à une apparition de Dar Adal cette année, surtout à ce moment là. On a droit à cette petite Madeleine de Proust alors que Paley lui rend visite en prison, qui lui promet de mieux le traiter si jamais il arrive à savoir ce que Saul fait en Russie. Et puis pour ce qui est de Keane, je dois avouer que je m’y attendais à moitié. Ce n’est pas vraiment une surprise de la voir être relevée de ses fonctions par son VP en attendant la suite des évènements et donc le vote du Congrès. Finalement, Homeland sait très bien s’y prendre et nous offre pas mal de bonnes surprises dans un épisode qui s’avère bien plus solide que je n’aurais probablement pu l’imaginer car Homeland fait tout ce que l’on peut attendre d’une telle série.

Note : 9/10. En bref, un presque sans faute pour l’avant dernier épisode de la saison…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 17856 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte