Magazine Bons plans

Coco Bans et le girl power : #MaintenantOnAgit

Publié le 23 avril 2018 par Larrogante
Demain soir à l’International, le collectif Apaches lance une résidence mensuelle de concerts. Au programme, des artistes féminines programmées par Coco Bans entre 20h et 23h, pour une soirée consacrée aux femmes, soutenues par des femmes et des hommes (c’est mieux !). Pourquoi on les suit sur l’Arrogante ? Car justement, il faut des initiatives puissantes et culturelles comme celle-ci pour parler de ce qui secoue notre société en ce moment et donner de la voix aux femmes (et pas n’importe lesquelles) ! Pour nous en parler en détails, Coco Bans a répondu à nos questions. Et c’est l’occasion de se dire, collectivement, #MaintenantOnAgit. Qu’est-ce que vous attendez ? Rendez-vous demain soir pour une nuit Girl Power : Où ? A L’International, c’est au 5 rue Moret dans le 11ème (métro Ménilmontant). Quand ? Mardi 24 avril de 20h à minuit.
Pourquoi ? L’argent récolté pendant cette soirée sera reversé à la Fondation des Femmes. C’est le moment de les soutenir tout en passant une excellente soirée ! Coco Bans et le girl power : #MaintenantOnAgit Coco Bans et le girl power : #MaintenantOnAgit Coco Bans et le girl power : #MaintenantOnAgit L’Arrogante : Hello Coco Bans, peux-tu nous dire quelques mots sur toi ? D’où viens-tu, qui es-tu ?

Coco Bans : Hello Stéphanie ! Je suis une artiste américaine qui écrit et collabore non seulement pour mon projet Coco Bans mais aussi avec d’autres artistes (Jabberwocky, Maître Gims, Lil Wayne, Madame Monsieur…). Je viens d’un petit bled dans l’Iowa (état central où on mange quand-même du beurre frit en été) donc j’ai l’Amérique profonde dans mon sang !

Comment es-tu arrivée à la musique ?

Coco Bans : Mon père est guitariste et ma mère peintre (de vrais hippies en fait !) donc très jeune, je baignais dans les milieux créatifs. Oh et puis il y a ma grand-mère de 85 ans qui vient d’ajouter un ukelele à sa collection de guitares électriques et pianos, elle est incroyable ! On peut dire que la musique fait partie mon histoire. Mais, parce que je suis une vraie têtue, j’ai commencé ma carrière d’abord dans la mode, no regrets. Cela fait maintenant 5 ans que j’ai tout quitté pour ne faire que de la musique, ma réelle raison d’être.

4 groupes, 7 nanas et tous les profits sont reversés à la Fondation des Femmes, partenaire officielle de GIRL/POWER.

Comment pourrait-on décrire Coco bans, dans les grandes lignes ?

Coco Bans : La puissance atmosphérique, la douceur de l’ombre.

Parle-nous de ce projet 100% Girl Power à l’International, qu’est-ce que c’est ?

Coco Bans : L’initiative vient à la base de notre collectif Apaches qui inaugurera avec cette première édition du 24 avril une résidence mensuelle “Apaches & leurs amis” à L’International. En tant que curatrice de la soirée, j’avais carte blanche pour la programmation. Tout suite, je me suis dit : “This one’s for the girls !”. Donc 4 groupes, 7 nanas et tous les profits reversés à la Fondation des Femmes, partenaire officielle de GIRL/POWER.

En quoi est-ce important de soutenir les artistes féminines en musique ?

Coco Bans : Il faut se soutenir. Point. C’est déjà assez éprouvant d’assumer une vie d’artiste avec tous les questionnements permanents et l’émotion qu’on explore dans notre musique. Si, en plus, on rentre en compétition avec nos contemporains, ou on ne s’épaule pas, c’est une balle dans le pied. Que ce soit les filles ou les garçons. D’ailleurs c’est l’idée du collectif Apaches aussi ! Stronger together 🙂

D’ailleurs, d’autres artistes ont carte blanche, peux-tu nous dire ce que tu aimes chez elles ?

Coco Bans : Je pense tout de suite, comme beaucoup, à des artistes comme Camille ou Christine, ou même plus loin comme Bjork, qui sont devenues des symboles de la liberté d’expression. Elles ne se plient pas à une image préconçue de l’artiste féminine. Elles s’imposent, elles sont intègres et fidèles d’abord à leurs envies créatives, j’ai bien l’impression en tout cas.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas la Fondation des Femmes, qu’est-ce que l’association défend ?

Coco Bans : Lancée en mars 2016, la Fondation des Femmes œuvre en faveur de l’égalité femmes-hommes et à la lutte contre les violences faites aux femmes. Elle apporte un soutien financier, matériel et juridique aux associations œuvrant pour les droits des femmes. La Fondation mène actuellement la campagne #MaintenantOnAgit que nous avons souhaité soutenir. Tout l’argent récolté lors de la soirée GIRL/POWER sera reversé à la Fondation des Femmes. Parce que si l’on veut que les choses changent, il faut agir.

Que penses-tu du mouvement qui s’est lancé sur la parole des femmes dans le cinéma, la politique… ? Le #Balancetonporc ?

Coco Bans : Au départ, en toute honnêteté, j’étais mal à l’aise, normal. On n’avait pas l’habitude d’entendre de vive voix ce genre de choses, alors que beaucoup d’entre nous étaient les victimes. Et puis, plus il y en avait qui partageait, plus ça donnait envie de dire #metoo, pour qu’on se sente moins seules, plus fortes. Il faut en parler. Il faut se soutenir.

Coco Bans et le girl power : #MaintenantOnAgit

Et à Paris, c’est plus grave ? Quel est ton avis ?

Coco Bans : Aux Etats-Unis et en France, il y a des politiques en place pour lutter contre le sexisme, mais si on a toujours peur de se faire blacklistée du boulot, qu’on soit à Paris ou à New York, que faire ? Cela commence par le dialogue, par le partage, je dirais. Et avec GIRL/POWER on fait exactement ça, à notre échelle.

Les hommes sont conviés à cette soirée le 24 avril ?

Coco Bans : Bien sûr ! Justement c’est ensemble qu’on avancera !

On s’appelle L’arrogante.fr, quelle est pour toi la musique la plus arrogante que tu aies aimée ou écoutée ?

Coco Bans : Regina Spektor. Elle est géniale ! Des chansons comme « Us » où elle dit : « They made a statue of us / And put it on a mountain top / Now tourists come and stare at us / Blow bubbles with their gum / Take photographs of fun, have fun ». She’s so badass.

Le lien de l’événement sur Facebook.

Crédit photo de couverture : Coco Bans par Alban Duchateau


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Larrogante 5422 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines