Magazine Séries

Critique Ciné : Larguées (2018)

Publié le 24 avril 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Larguées // De Eloïse Lang. Avec Miou-Miou, Camille Cottin et Camille Chamoux.


J’ai beau adorer Camille Cottin et Camille Chamoux, je dois aussi avouer que Larguées n’est pas spécialement la réussite que j’étais en droit d’attendre. La présence de ce casting à l’affiche du film m’avait donné envie de voir ce film. Le problème de Larguées c’est que le film ne prend pas spécialement. On pédale dans la semoule pendant un bon bout de temps et l’on attend alors les rires qui ne viennent que trop rarement. Le film est alors long, convenu et s’appuie sur tellement de stéréotypes qu’il finit par réellement décevoir. La bande de femmes de Larguées est sympathique et l’on a envie d’être indulgents avec elles, sauf que ce n’est pas spécialement possible. Certains personnages sont coincés dans des rôles que le film exploite quand il n’a rien à dire et à besoin d’un rebondissement. Comme le prof de sport et barman qui ne sert strictement à rien si ce n’est donné l’impression que l’on a été voir un épisode de Camping Paradis plutôt qu’une bonne comédie de meufs à déguster entre meufs. Dans la salle je devais être l’un des rares mecs mais aucune des femmes n’a réussi à rire. Alors qu’il y a tout de même quelques répliques sympathiques (il faut reconnaître aussi les bons trucs).

Rose et Alice sont deux sœurs très différentes. Rose est libre et rock n’roll. Alice est rangée et responsable. Elles ne sont d’accord sur rien, à part sur l’urgence de remonter le moral de Françoise, leur mère, fraîchement larguée par leur père pour une femme beaucoup plus jeune. La mission qu’elles se sont donnée est simple « sauver maman » et le cadre des opérations bien défini : un club de vacances sur l’Ile de la Réunion…

Alors que l’on passe près d’une heure à s’ennuyer ferme, le film commence enfin à se réveiller dans la dernière demi-heure. C’est bien là le problème auquel je dois avouer que je ne m’attendais pas. Le scénario ne sait pas trop apporter d’originalité dans son ouvrage car le film reste coincé dans la comédie de meufs ultra convenue que l’on a l’impression d’avoir vu des dizaines de fois auparavant. Ce manque cruel de surprise n’est jamais gommé par les beaux paysages de la Réunion. Il ne suffit pas de mettre des personnages dans un joli décor pour cacher la misère, ou bien un bon casting dans des rôles tout rabougris qui ne servent jamais aussi bien le récit qu’ils ne devraient le servir. On va donc dire que tout n’est pas à jeter mais au delà de quelques bons passages et d’un dépaysement invitant l’été au cinéma, il n’y a pas grand chose ressortir de ce film. Camille Cottin est fort heureusement là pour apporter un peu de folie fraîche dans un film de morues pas fraîches. Camille Chamoux est alors coincée dans un rôle qui lui va certes bien mais qui n’apporte rien du tout. Je pense que même si vous êtes une bande de meufs, il n’y a pas de quoi sauter de joie à l’idée de voir Larguées, car vous serez clairement larguées au décollage…

Note : 4/10. En bref, une déception qui manque de fraîcheur et ennuie rapidement un spectateur qui pensait surement sauté de joie.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 17971 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines