Magazine Culture

Critiques Séries : The Crossing. Saison 1. Episode 4.

Publié le 24 avril 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

The Crossing // Saison 1. Episode 4. The Face of Oblivion.


The Crossing me rappelle toutes ces séries de la fin des années 2000 qui tentaient de reprendre une mécanique à la fois de conspiration et fantastique sur les bords. Cependant, cet épisode a eu au moins un avantage : me surprendre. Je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à ce que l’on tue comme ça l’Agent Emma Ren au bout de quatre épisodes. Peut-être que Sandrine Holt a voulu quitter la série plus tôt que prévu. Si pour le moment on peut imaginer qu’elle n’a pas complètement disparu de la série (car tout est possible dans une série avec des éléments fantastiques), je trouve que c’est un choix narratif plutôt osé et intéressant qui, s’il a des conséquences intéressantes, pourrait enfin permettre à The Crossing de nous surprendre. Mais un tel épisode ne peut pas reposer uniquement sur une bonne surprise alors que le reste manque cruellement de matière. La série continue de creuser des trous qui sont déjà creusés. Je pense aussi que le fait que L’agent Ren se fasse tirer dessus est une question de mystère qui était sur le point d’être résolu et tout cela de façon très étrange. Je ne sais pas ce que la suite de la saison nous réserve mais avec des trucs de ce genre là, The Crossing a toute mon attention. Il était temps car je préfère des surprises de ce genre là plutôt que des intrigues ennuyeuses où l’on voit Jude Ellis trainer avec son fils.

La semaine dernière c’était la petite sortie père/fils au marchand de glaces, cette semaine c’est papa qui va border son fils. Qu’est-ce que cela peut devenir long et ennuyeux ce genre de moments alors que je m’attendais à un truc complètement différent. Avec ce cliffangher, je dois avouer que je ne sais pas à quoi m’attendre par rapport à la suite de la saison si ce n’est qu’il y a de bonnes surprises à attendre (je suppose). Alors que les pièces du puzzle commencent enfin à se mettre en place, je me demande ce que cela veut dire. Le reste de l’épisode stagne et ne permet pas de faire drastiquement évoluer l’histoire. L’agent Ren, si elle venait à mourir, était le seul personnage capable de réellement faire évoluer The Crossing et de nous embarquer dans de nouvelles aventures. Finalement, « The Face of Oblivion » a beau bien se terminer, je dois avouer que je m’attendais à un truc complètement différent et peut-être un peu plus funky. Sauf que ce n’est pas du tout le cas, la série se repose légèrement sur ses lauriers avec un résultat qui ne vaut toujours pas ce que je pouvais en attendre au départ. Le nouveau Lost n’est toujours pas là et ce même si cela ne fait que quatre épisodes que cela a débuté. Les audiences n’ont de cesse de décliner et l’intérêt des téléspectateurs pour ce genre de séries s’est amenuisé au fil des années…

Note : 4.5/10. En bref, malgré un joli cliffangher donnant envie de revenir, The Crossing a encore du mal à épaissir sa narration…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte