Magazine Environnement

Pollution des océans : l'aquarium du futur

Publié le 24 avril 2018 par Bioaddict @bioaddict

Pour convaincre le gouvernement britannique de prendre position contre la pollution plastique des océans, Greenpeace vient de lancer un spot choc qui présente la réaction des enfants qui découvrent l'océan de demain. Pollution des océans : l'aquarium du futur vu par Greenpeace ¤¤ "L'océan du futur", le nouveau spot de sensibilisation à la pollution plastique des océans de l'ONG Greenpeace, a été lancé le mardi 17 avril 2018. OK
Je souhaite également recevoir
les bons plans et offres partenaires
la newsletter des professionnelles

L'ONG a encore frappé fort pour sensibiliser l'opinion publique à la pollution des océans par le plastique. Leur nouvelle campagne, lancée mardi 17 avril en partenariat avec Ogilvy UK, présente des enfants qui visitent un aquarium en Irlande et découvrent avec stupéfaction et tristesse à quoi ressemblera l'océan de demain si nous ne changeons pas nos habitudes. Dans cet aquarium, les poissons n'existent plus. Et l'on voit flotter des sacs, bouteilles et autre déchets plastiques.

Le spot a déjà généré près de 2 millions de vues dans le monde entier. Il s'accompagne d'une pétition pour forcer les supermarchés du Royaume-Uni à ne plus utiliser de sacs et emballages plastiques jetables, signée par déjà plus de 450 000 personnes.

"Chaque année, les supermarchés britanniques génèrent 800 000 tonnes de plastique. Un camion de plastique finit sa course dans nos océans chaque minute. Assurons-nous que l'océan du futur soit rempli de poissons, pas de plastique. Exigez que votre supermarché utilise moins de plastique" explique l'ONG dans le spot.

Voir le film sous-titré en français

Voir le film original sur YouTube

Quel impact des plastiques sur les océans ?

Il faut savoir qu'un sac plastique met entre 100 et 400 ans pour se dégrader dans la nature alors qu'il est fabriqués en 1 seconde, et n'est utilisé que pendant 20 minutes environ. En France, la distribution aux caisses des magasins des sacs plastique à usage unique a été interdite en juillet 2016. Une mesure qui devrait être obligatoire dans tous les pays.

"Ces dix dernières années, le monde a produit plus de plastiques que durant les 100 années précédentes. Nous produisons en moyenne 300 millions de tonnes de plastiques par an et on estime qu'entre 8 et 12 millions de tonnes finissent dans nos océans - l'équivalent d'un camion poubelle chaque minute" explique Greenpeace.

L'ampleur de la contamination du milieu marin par les déchets plastiques est énorme. Une fois dans l'océan, il est très difficile, voire impossible de nettoyer ces déchets. Ils flottent dans tous les océans du monde, des régions polaires à l'équateur.

Entre 60 et 80 % des débris marins sont d'origine terrestre (le reste provient notamment de l'industrie de la pêche). Les débris marins les plus courants sont constitués de matières plastiques et synthétiques qui ont des effets désastreux sur la faune marine et les oiseaux de mer. L'ingestion de débris marins touche particulièrement les tortues marines et les oiseaux de mer, mais elle n'épargne pas les autres mammifères marins et poissons. Ceux-ci avalent en général des débris marins car ils les confondent avec des proies.

Le lit marin, spécialement à proximité des régions côtières, est lui aussi contaminé - principalement par les sachets en plastique.

Comment agir au quotidien ?

"Nous sommes tous responsables de cette situation, et chacun doit s'impliquer pour qu'elle n'empire pas. Il est grand temps de remettre fondamentalement en cause la manière dont nous usons (ou abusons) des matières plastiques" explique Greenpeace. Vous pouvez agir dès à présent :

1/ Chaque fois que vous voyez des déchets, ramassez-les et jetez-les de manière appropriée.

2/ Réduisez votre consommation, réutilisez, recyclez vos produits.

3/ Soyez un consommateur responsable, et faites votre possible pour éviter les produits dont l'emballage est excessif, en particulier lorsqu'il s'agit de produits jetables.

4/ Faites pression pour des équipements de recyclage de meilleure qualité et plus nombreux dans votre quartier.

5/ Participez aux initiatives locales de nettoyage de cours d'eau, rivières et plages, ou organisez-en une vous-même. Ces opérations ne sont pas une solution miracle, mais elles sont très efficaces pour attirer l'attention sur le problème plus grave de nos océans.

6/ Si vous habitez en région côtière ou au bord d'un cours d'eau se jetant dans l'océan, vos égouts amènent probablement les déchets directement en mer. Soyez conscient de ceci, ainsi que de toute autre source potentielle de pollution marine dans votre région. Battez-vous pour leur disparition.

7/ Soyez très conscient de votre empreinte écologique. Prenez des décisions allant dans le sens du changement, et dites non au " tout jetable ".

Stella Giani


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bioaddict 1760784 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte