Magazine Conso

Vidage de table au billard qui reste dans nos mémoires

Publié le 27 février 2017 par Jlepine

Prends garde Ronnie !
Soirée de folie hier ! Du grand et beau billard comme on aime ! J’avais invité mon meilleur ami (et, il faut bien le dire, mon adversaire préféré !) à jouer au billard à la maison et je peux vous dire que la partie fut épique ! Un vidage de table, une fermeture, des billes en bandes, des massés à ne plus savoir quoi en faire !
On a vraiment fait un match de rêve ! Autant les dernières parties que nous avions pu jouer ensemble avaient été plutôt décevantes, autant là nous avons été très fiers de notre niveau de jeu. Nous sommes restés « timidement » sur du billard anglais, mais finalement il y a eu autant de coups de défense, de désnookage, d’attaques-défenses que si nous avions joué au snooker !
Sur les trois premières parties, la bille que l’on tentait d’empocher, pour indiquer dans quelle poche bien sûr et pour préciser le replacement recherché pour la bille blanche. Et je dois bien avouer que cet engagement a comme qui dirait fait office de bon échauffement et a contribué à nous mettre sur le « bon chemin ».
Mon adversaire du jour à fait une magnifique remontée de 5-1 à 5 partout, et je suis finalement parvenu à m’imposer péniblement 7 frames à 6 ! Mais mon dieu que ce fut difficile !
Nous n’avons rien lâché ni l’un ni l’autre, et nous nous sommes en quelque sorte « portés » l’un l’autre vers un excellent niveau de jeu. On avait presque l’impression de se voir à la télévision ! Pour un peu l’on aurait commencer à imaginer que le vainqueur rencontrerait Ronnie O’Sullivan au prochain tour ! lol.
Enfin bref, que du bonheur.
Vive le billard !
Nous jouons sur un billard de salon acheté sur le site du grand dépôt à la Roche de Glun (26600)
bopro_02.jpg


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jlepine Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines