Magazine Culture

Outsiders (Saison 2, 13 épisodes) :

Publié le 18 mai 2018 par Delromainzika @cabreakingnews


Ce qui est parfois difficile de comprendre c’est pourquoi certaines séries sont annulées. Pour ce qui est de Outsiders, son histoire est étrange mais WGN America, la chaîne qui diffusait la série (et qui a annulé toutes ses séries : Underground, Salem, Manhattan), a décidé d’annuler Outsiders non pas pour ses audiences (qui étaient les meilleures de la chaîne) mais plutôt pour des raisons éditoriales alors que les membres de la chaîne veulent changer l’image de WGN America. Jusque là pourquoi pas mais c’est tout de même dire au revoir à une bien belle série. La série continue de nous plonger au coeur du conflit entre la société moderne et les Farrell, cette famille qui a toujours vécu dans les montagnes du Kentucky. La confrontation entre la société moderne et les Farrell aurait eu presque plus de sens dans cette Amérique post-Trump actuelle. Mais bon, pas de saison 3 donc pas de chocolat. Quoi qu’il en soit, la bataille ne s’arrête pas en si bon chemin. Toujours coupés du monde moderne et surtout luttant pour sauver leurs terres, la saison 2 décide d’augmenter la cadence et de nous offrir des intrigues d’autant plus rythmées avec une réflexion toujours plus ou moins poussée sur ce monde que loin ne connait pas toujours très bien. Ce qui est cependant dommage avec cette saison c’est le surplus d’intrigues qui tue un peu les intrigues.

La première saison préparait le téléspectateur à une guerre entre la société moderne et les Farrell (et le début de la saison nous offre ici une petite bataille), sauf que malheureusement la saison 2 n’est pas toujours à la hauteur des attentes que Outsiders a pu créer l’an dernier. Le premier épisode a le mérite de nous plonger dans cette ambiance de guerre, mais justement ce n’est pas ce qu’il faut attendre des neuf épisodes suivants qui font tout l’inverse. Fort heureusement que le climat reste tendu et que la série parvient donc à maîtriser sa narration de façon différente mais j’aurais bien aimé que Outsiders continue ce qu’elle avait entrepris dans sa première saison, plutôt que de ralentir complètement le rythme ici. Avec l’intrigue de Lil’ Foster, la série garde donc dans ses rangs quelque chose d’un peu plus funky et rythmé mais ce n’est pas toujours suffisant pour faire de cette saison 2 une aussi belle réussite que la première. Il y a pire bien entendu, mais j’avais envie de voir des choses différentes. Et notamment que la série aille au bout de ce qu’elle a voulu mettre en oeuvre l’an dernier. C’était pour moi le but ultime et cela aurait pu me permettre d’être un peu moins frustré de l’annulation de la série. Lil’ Foster, présumé coupable et persécuté car il est un Farrell, obligé de quitter la ville, est alors l’un des rares personnages passionnants de cette saison qui apporte un plus.

Le reste des personnages n’apporte pas vraiment quelque chose de neuf et se contente de faire des trucs que l’on a déjà vu ou bien ralentir drastiquement un rythme de croisière qui était bon l’an dernier. Lil’ Foster est d’ailleurs le seul lien entre le monde moderne et les Farrell, ce qui ne permet pas de créer suffisamment de conflits et/ou d’interactions intéressantes avec les autres personnages de la série. Mais la série a des tas de choses à nous raconter malgré tout, ne serait que l’histoire du Shérif Wade Houghton et de sa soeur atteinte d’un cancer. Je trouve dommage qu’il soit si difficile de se sentir concerné ou touché par Ledda car le personnage n’est jamais intéressant. Les scénaristes l’ont transformé en personnage transparent et je trouve ça vraiment dommage. Big Foster avait été laissé pour mort dans la première saison, mais les épreuves de Big Foster restent une intrigue de cette saison 2. Il en va de même pour l’histoire de G’Winveer, devenir Bren’in et confrontée à de nouveaux personnages : les Kinnah. En créant des tas de personnages différentes, des confrontations différentes et des nouvelles tribus, la série s’égare par moment de ce qu’elle mettait en place l’an dernier même si cela permet d’étendre l’univers et donc de lui donner un sens complètement différent.

La série s’égare avec un scénario un peu décousu dans tous les sens, mais les personnages sont pour la plupart toujours aussi attachants. Certains sont bien trop mal exploités alors qu’ils auraient le mérite d’être un peu plus intéressant. L’avantage de cette série est d’avoir des personnages humains qui proposent des intrigues intéressantes sur notre société et permettent de poser les questions qu’il faut. Finalement, la saison 2 de Outsiders ne dépend pas toujours de ce qu’elle sait faire de mieux et se repose sur un trop plein d’intrigues qui perdent rapidement de leur superbe. Pour ses personnages attachants et son ambiance unique, elle mérite alors le coup d’oeil même si la fin de la saison 2 aurait pu suggérer une saison 3 différente.

Note : 6/10. En bref, une seconde saison parfois décevante dans sa surexploitation d’intrigues en tout genre et ne laissant pas de place aux développements les plus palpitants.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte