Magazine Société

Peuples sacrifiés sur l’autel des grandes puissances

Publié le 20 mai 2018 par Podcastjournal @Podcast_Journal
Rédacteurs et stagiaires: cliquez sur cette barre pour vous connecter en back-office de la rédaction! Recherche d'évènements (agenda) Ce sacrifice est d’autant plus monstrueux qu’il se fait au vu et au su de tous, sans que rien de sérieux ne soit fait pour l’arrêter. Mais il est vrai aussi que depuis l’entrée dans cette ère de la communication, ce n’est plus vraiment un critère puisque tout pratiquement se sait et que tout continue comme avant. Abreuvés que nous sommes d'informations et d'images, nous avalons en même temps que notre dîner, toutes les horreurs de cette terre.

Israël, pays fondé il n’y a que quelques décennies dans l’espoir d’un "plus jamais ça", par des hommes et des femmes eux-mêmes victimes de l’horreur absolue, trouve en partie sa justification existentielle à travers le sacrifice d’un autre peuple. En effet, qui s’intéresserait à ce petit pays sans cette guerre ininterrompue? Peu de monde, c’est certain. Aujourd’hui, les Palestiniens se trouvent au cœur d’un combat politico-idéologico-religieux dont ils sont les instruments. Que ce soit le Hamas ou le gouvernement israélien, les Palestiniens n’ont de valeur qu’à travers leur identité humaine et le nombre de leurs sacrifiés.

Sacrifice connu qui ne choque plus tellement tant il est vrai que nous nous habituons à l’horreur, à ce que les hommes et les femmes sont capables de faire à d’autres hommes et femmes. Sacrifice utilisé par les uns et les autres, le président américain Trump faisant plus que soutenir les Israéliens et allumant carrément l’étincelle de la bombe. Le président turc Erdogan, tentant de rallier les dirigeants arabes et musulmans pour tenter de soutenir les Palestiniens, sans un réel succès, chacun faisant passer en priorité sa politique économico-religieuse. La real politik encore une fois sera la seule gagnante.

Aujourd’hui, sur cet autel sacrificiel, n’oublions pas, en plus des Palestiniens, le peuple syrien, les Rohingyas, les chrétiens d'Orient et d'autres encore, tous victimes de la politique du pouvoir liée à la finance et à l'économie des États. Tous plus ou moins manipulés par les pouvoirs en place pour mieux s'entretuer pendant qu'ils s'enrichissent. En ce dimanche de Pentecôte pour les chrétiens, il est bien difficile d’annoncer à ces malheureux peuples une bonne nouvelle!

Aujourd'hui 30e jour du signe astrologique du Taureau. Selon le dicton, "s’il gèle à la Saint-Bernardin, adieu le vin". Sont nés notamment ce jour: l'écrivain Honoré de Balzac, l'inventeur Émile Berliner, le chimiste Eduard Buchner, l'acteur James Stewart, le psychosociologue Jacques Salomé, le chanteur Joe Cocker. Aujourd'hui journée mondiale de la métrologie. Au Cameroun fête nationale et au Timor oriental fête de l'indépendance. En France, bonne fête aux Bernardin et Terezhien!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Podcastjournal 108027 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine