Magazine Culture

Once Upon a Time (Saison 7, épisodes 11 à 22) : bonne nuit les petits, le conte est fini

Publié le 21 mai 2018 par Delromainzika @cabreakingnews


Ce n’est pas toujours facile de dire au revoir à une série mais dans le cas de Once Upon a Time, on aurait déjà dû lui dire au revoir l’an dernier. Mais cette saison 7 était la tentative de la part de ABC et des créateurs de la série de changer un peu la direction de la saison. Avec le départ de personnages emblématiques et la réécriture de l’histoire de façon légèrement différente, la première partie de la saison était un lifting légèrement raté qui ne m’avait pas spécialement donné envie d’enchaîner avec la suite de la saison de façon rapide. Après sept saisons et près de 156 épisodes, Once Upon a Time a décidé de fermer le livre des contes pour un bout de temps (sûrement avant le retour de la série dans quelques années). Avec ces derniers épisodes, la série tente de conclure l’histoire de façon satisfaisante malgré tous les défauts que Once Upon a Time peut encore avoir et qu’elle traine depuis plusieurs années. Mais il n’y avait plus de temps à perdre et d’intrigues à tirer en longueur jusqu’au bout. La série avait quelque chose à faire : se conclure à la fin du 22ème épisode de la saison 7 et c’est dans ce sens que se construit la seconde partie de la saison. Afin de rester fidèle à cet univers riche, la série n’oublie pas les années que l’on a passé avec les personnages durant six années auparavant. Du coup, les références aux saisons précédentes pleuvent et permettent d’apporter de petit MacGuffin à des fans qui peuvent être légèrement déçu de ce reboot.

Cet le reboot ne fonctionne pas toujours comme on aurait pu le souhaiter. La série mélange ce que l’on a déjà connu de son univers avec une galerie de nouveaux personnages et nouvelles intrigues, tout cela avec d’autres que l’on connaît déjà. Dark-Rumple veut briser les fins heureuses de chacun des contes et personnages que l’on rencontre dans la série, tout cela avec plus ou moins de résultat bien entendu. Les rebondissements sont assez souvent faciles et suivent des schémas que l’on a déjà connu par le passé dans la série. Once Upon a Time n’apporte rien de neuf, elle tente juste de faire du neuf avec du vieux, ce qui dans un sens n’est pas forcément mauvais mais pas forcément réussi non plus. Il y a une envie de rédemption dans cette saison, que l’on retrouve du côté du personnage du Regina. Cette dernière est l’un des rares vestiges de la série que l’on a connu depuis ses débuts donc forcément, c’est aussi par elle que passe ce genre de choses. Les personnages ne sont pas toujours engagés dans des quêtes particulièrement fluides et le récit manque aussi d’idées. Cela se ressent que Once Upon a Time est en fin de vie et qu’elle a du mal à inspirer à nouveau la magie qu’elle inspirait à ses débuts. Je suis cependant resté intrigué jusqu’au bout car je me demandais comment un foutoir pareil pouvait bien s’achever.

La rédemption sera d’ailleurs symbolisée à la fin de la série quand Regina est couronnée Reine des royaumes réunis. C’est un peu une sorte de comble quand on sait que Regina était Reine, puis déchue, et qu’elle a toujours voulu être Reine dans sa vie avant de tenter de trouver un compromis et donc de devenir gentille. Finalement c’est sa gentillesse qui lui a permis de gagner ce titre. Once Upon a Time aime quand même jouer de la flute par moment en avançant des morales de ce genre avec les gros sabots. Ce n’est pas toujours ce qu’il y a de plus digeste mais disons que cela fonctionne suffisamment bien pour que l’on n’ait pas trop à se plaindre. Au moins la saison 7 a ici trouvé suffisamment d’intrigues à nous raconter qui ont de l’impact et savent apporter aux téléspectateurs de quoi nous amuser. L’inverse aurait été légèrement problématique à mon goût. Mais si la saison a des réussites, elle a aussi des casseroles qu’elle traîne jusqu’au bout (et au delà). En effet, il est frustrant de voir que la multitude de personnages introduits cette année n’ont pas eu la conclusion qu’ils méritaient ou en tout cas le temps de se développer par rapport aux autres personnages alors qu’ils avaient largement de quoi raconter pour des saisons supplémentaires. La série n’a pas le temps et offre donc des conclusions bâclées (comme le mariage d’Alice et Robin que l’on ne va même pas voir).

Note : 5/10. En bref, une fin de série bâclée sur certains points, réussie sur d’autres.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte