Magazine Environnement

A la St Didier, semez vos haricots !

Publié le 23 mai 2018 par Brunetisa
Sème tes haricots à la St Didier, tu en auras plein le panier
Le dicton populaire dit "Sème tes haricots à la St Didier, tu en auras plein le panier (ou encore "pour un tu en auras un millier").
Ca tombe bien, aujourd'hui c'est la St Didier ! Donc, allez-y semer vos haricots nains (dit aussi haricot à filet).
Les haricots à rame, eux doivent être semés plus tôt (une quinzaine de jours), mais pas trop tôt non plus.
Le haricot, pour pousser à besoin d'une terre bien réchauffée par le soleil. Il a besoin également d'une bonne terre qui, si possible, aura été enrichie en compost à l'automne.
Vous pouvez les tremper 24 à 48h  avant de les semer pour les réhydrater, cela accélérera la germination.
A la St Didier, semez vos haricots !
Ils ne doivent pas être semés trop profondément. La sagesse populaire dit "le haricot doit voir partir le jardinier". Une fois sorties, vous pouvez les butter (non il ne s'agit pas de leur tirer dessus avec un flingue, mais simplement de ramener de la terre au pied), mais personnellement je ne le fais jamais.
Par contre, une fois que leur taille leur permet de résister aux limaces, je les paille pour garder l'humidité au pied, car le haricot n'aime pas la sécheresse.
A la St Didier, semez vos haricots !
Les haricots (comme toutes les fabacées) sont des fixateurs d'azote. Dans leurs racines se forment des petits nodules qui à l'aide de bactéries vont fixer l'azote du sol et le redistribuer aux plantes environnantes. Donc après la récolte, laissez les racines des haricots en terre.
A la St Didier, semez vos haricots !

Haricot nain, haricot à rame, que choisir ?

Le haricot à rame est plus productif que le haricot nain, mais demande plus de travail et de place puisqu'il faut installer des rames pour le faire grimper.
Pour éviter d'installer des rames, vous pouvez réaliser une Milpa (appelée aussi les 3 soeurs), c'est-à-dire associer des haricots, du maïs et des courges. Les haricots vont grimper sur les tiges du maïs (qui a besoin de faire au moins 10 cm avant de semer les haricots, pour éviter que ces derniers l'étouffent). Les haricots vont apporter de l'azote au maïs et à la courge. Et les courges plantées aux pieds vont garder la fraîcheur du sol.
A la St Didier, semez vos haricots !
Haricot vert ou haricot sec ?

Le haricot étant en général très prolifique, personnellement je préfère choisir des variétés qui vont se manger en frais et en sec (comme orteil du prêcheur ou princesse de Pévèle. Ce qui me permet d'éviter d'en avoir marre d'en manger.
A la St Didier, semez vos haricots !
Les ravageurs :
Les plus courants sont la bruche et les limaces. Contre la bruche, il faut congeler vos haricots secs (et les refaire sécher ensuite ou les laisser au congélateur). En effet, le froid tue les oeufs qui auraient pu être pondus dans les haricots.
A la St Didier, semez vos haricots !
La conservation :
En conserve à l'ancienne (stérilisé), en lactofermentation ou en congélation pour le haricot vert.
A faire sécher pour les haricots secs.
A la St Didier, semez vos haricots !
Cette année j'ai mis en haricot à rame :
  • Orteil du prêcheur
  • Princesse du Pévèle
  • Or du Rhin
  • St Sacrement
  • Carminat
  • d'Espagne (décoratif et comestible)

Je suis en train de semer en haricot nain (je ne sais pas si j'aurai suffisamment de place pour tout mettre) :
  • Borlotto
  • noir
  • rouge
  • Azuki
  • vert du Nord
  • flageolet blanc des Flandres
  • oeil de perdrix

           



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Brunetisa 10911 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte