Magazine Politique

Benzema ou le racisme en équipe de France

Publié le 23 mai 2018 par Falconhill

Je n’ai pas encore écrit sur le soutien bizarre de Booba à son pote Benzema, suite à sa non sélection (logique et attendue) en équipe de France. Et sur le sous-entendu évident : c’est du racisme.
Le tweet de mon ami nimois Adrien Legroin résume un peu le sentiment que j’avais au moment où j’ai appris la nouvelle sortie du pas très Charlie et plus quenelle que fraternel Booba.
Je ne vais pas juger les hommes Booba et Benzema. Sinon rappeler que dans l’histoire Valbuena restera l’éternel oublié. Je ne sais pas si c’est du racisme anti blanc de moins de 1m80 cette stigmatisation dont il a été victime de la part du football français et d’une certaine partie de la France. Benzema ou le racisme en équipe de France
Par contre je vais faire comme Legroin, et je vais prendre Booba au mot. Mon humanisme va en prendre un coup, mais il a pris un énorme shoot quand il a vu que finalement les prétendus « antiracistes » étaient ceux qui remettaient en avant la notion de « race ». Cf l’UNEF par exemple, qui se prétend progressiste mais reprend à son compte les concepts de l’extrême droite qui considère qu’il y a des races. On a maintenant, soutenu par la vraie gauche, des camps « racialisé.e.s » interdit aux blancs… Puisque les progressistes ne sont pas choqués et trouvent normal que l’on mette les gens dans des cases, en fonction de leur prétendue race, voyons si Didier Deschamps a fait preuve de racisme dans sa sélection.
Alors pour faire cet exercice dont je ne suis pas fier, j’ai juste pris quatre cases. Les blancs, les noirs, les rebeus et les cafés au lait. Ca vaut ce que ça vaut. Sachant que j’ai pas cherché à savoir si chrétiens ou musulmans ou athées. On va pas se compliquer la vie non plus. Avec une première remarque : je n’ai pas vu de jaune ou de bleu en équipe de france. J’espère que les asiatiques et les schtroumpfs ne sont pas stigmatisés. Et je me demande s’il y a des juifs ou des gitans. Une sorte de racisme, mais passons...
Voyons ça poste par poste.
  • Gardiens de but (Lloris, Mandanda, Areola).

On a trois couleurs. Comme dans le Lirac. Du blanc, du noir, du café au lait. Y a pas de rebeus, mais y a que trois postes aussi.
  • Défenseurs (Hernandez, Mendy, Rami, Sidibé, Varane, Umtiti, Pavard, Kimpembe).

Alors on a deux blancs, quatre noirs (dont un chevelu bizarre et un qui a fait du prosélytisme à une époque), un rebeu et un café au lait. Les blacks sont majoritaires, mais y a un équilibre.
  • Milieu de terrain (Matuidi, Kanté, Pogba, Tolisso, N’Zonzi).

Là y a racisme. Trois noirs et deux cafés au lait. Y a pas de blanc, y a pas de rebeus. C’est scandaleux ! Bon y aurait eu Rabiot ça aurait été encore plus scandaleux.
  • Attaquants (Giroud, Griezmann, MBappé, Dembélé, Fékir, Thauvin, Lemar).

Y a trois blancos (scandaleux ?), un rebeu, un café au lait et deux blacks.
Au total, on a une équipe composée de 6 blancos, 10 blacks, 5 cafés au lait, et 2 rebeus.
Est-ce que Deschamps est raciste ? Les rebeus diront qu’ils sont peu nombreux. Les non racisé.e.s (cf les blancs) diront qu’ils sont en large minorité. Les cafés au lait diront que merde elle est con cette catégorie.
Et dans l’ensemble ils auront raison. Mon billet se voulait une démonstration par l’absurde que la racialisation de la société instaurée par ceux qui se veulent combattre le raciste en l’étant davantage est écœurant et lamentable. Si demain un nouveau Freche ou un autre vient parler des couleurs de cette équipe de France, que l’Unef ou la vraie gauche ne viennent pas hurler : ils l’auront cherché. Et que la bande des pas très Charlie de la Team Benzema ne la ramènent pas non plus.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Falconhill 1396 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines