Magazine Culture

Critiques Séries : Maman a Tort. Saison 1. Episode 1 (France).

Publié le 01 juin 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Maman a Tort // Saison 1. Episode 1.


Créée par Véronique Lecharpy (Disparus, Détectives) et François Celle (Ransom, Caïn), Maman a Tort nous plonge dans une histoire farfelue au premier abord mais qui fonctionne plutôt bien. C’est un polar, un genre que la télévision française connaît et qu’elle maîtrise. Avec des scénaristes qui ont bossé sur des séries du genre comme Une chance de trop, il n’y avait pas trop de soucis à se faire sur Maman a Tort. Grâce à une mise en scène léchée et efficace, des comédiens au top (dont Anne Carrier), Maman a Tort mélange toutes les facettes d’un polar classique afin de délivrer une intrigue moderne et toujours pleine de surprises. C’est en tout cas ce que nous propose ce premier épisode et ça fonctionne bien. Basée sur le roman de Michel Bussi (paru en 2016), la série nous plonge dans une histoire dramatique assez palpitante, qui a surtout plein de choses à nous raconter. Rien n’est laissé au hasard dans ce premier épisode, de l’intrigue que l’on suit toute la saison à la vie des personnages. Notamment Marianne Aubrais, notre commandant de la police au SRPJ du Havre. C’est un personnage que la série prend soin de développer.

Marianne Aubrais, commandant de police au SRPJ du Havre, doit-elle croire la parole d'un enfant qui dit que sa maman n'est pas sa maman, alors qu'elle est accaparée par l'enquête d'un casse qui a eu lieu quelques mois plus tôt, avec un butin de plusieurs centaines de milliers d'Euros envolé dans la nature et deux fuyards qui courent toujours ?

A chaque fois que l’on pourrait croire que Maman a Tort va prendre un chemin classique pour un polar français de télévision, la série nous délivre tout l’inverse. France 2 produit ici un truc différent et efficace qui casse un peu les codes que l’on a déjà pu voir des dizaines de fois auparavant. Les fausses pistes, les rebondissements, tout est là pour nous offrir un spectacle qui vaut le coup. Sans parler du visuel qui est lui aussi quelque chose qui donne envie d’aller beaucoup plus loin dans la série. Dès le départ, même si la série utilise les codes du genre, elle tente constamment de trouver un moyen de nous surprendre et cela fonctionne suffisamment bien pour que l’on passe un bon moment. Grâce à une narration limpide comme de l’eau de roche et un solide casting (Pascal Elbé, Camille Lou, Ibrahim Koma, etc.), tout le monde apporte sa pierre à l’édifice et le résultat final est bien plus intéressant que je n’aurais probablement pu l’imaginer au départ. Je ne connaissais pas le roman mais une fois la saison terminée, je pense que je vais aller lire cette oeuvre qui a probablement de quoi offrir pas mal de surprises que l’on n’a probablement pas dans la série.

Note : 6.5/10. En bref, un premier épisode efficace.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 17989 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte