Magazine Santé

CANCER du SEIN : Manger plus léger, c'est alléger son risque de décès

Publié le 08 juin 2018 par Santelog @santelog



Un régime allégé en graisses contribue à réduire le risque de décès par cancer du sein

Le lien entre obésité et cancer est bien établi et le cancer du sein fait bien partie des cancers dont le risque est accru avec le surpoids et l’obésité. Les conclusions de cette étude américaine menée auprès de pas moins de 50.000 femmes ménopausées et présentées dans le JAMA of Oncology ne nous surprendront pas vraiment : un régime allégé en graisses contribue à réduire le risque de décès par cancer du sein.

Les chercheurs du centre médical City of Hope à Duarte, Californie et d’autres instituts de recherche aux Etats-Unis ont suivi dès les années 90, 48.835 femmes ménopausées participant à la cohorte Women's Health Initiative (WHI) et assignées à suivre, pendant 8 ans, leur régime alimentaire habituel ou à suivre un régime réduit en graisses et riche en fruits et légumes. Le régime allégé consistait à réduire les apports en graisses à 20% de l'apport énergétique total. Les participantes ont également été encouragées à augmenter leur consommation de fruits, de légumes et de céréales. Les participantes des 2 groupes ont été appariées pour les facteurs de risque de cancer sous-jacents et ont subi un dépistage mammographique tous les 2 ans, ou plus souvent, si elles étaient sous hormonothérapie substitutive (THS). Au cours du suivi de l’étude, 1.764 femmes ont développé un cancer du sein.

  • Le régime réduit en graisses n'a pas eu d'effet significatif sur le risque de cancer du sein.
  • Cependant, un suivi de 10 années supplémentaires montre que les participantes ayant reçu durant la première phase de l’étude un diagnostic de cancer du sein ont un meilleur pronostic que les femmes qui poursuivaient leur régime alimentaire habituel. Ainsi le taux de survie s’élève chez les femmes au régime allégé à 82% vs 78%. Précisément, 516 décès ont été recensés chez les 1.764 femmes atteintes d'un cancer du sein et 82% des femmes du groupe régime allégé ont survécu à 10 ans.

Alimentation équilibrée et activité physique régulière pour réduire son risque de cancer : ainsi, les auteurs concluent que les femmes ayant reçu un diagnostic de cancer du sein et suivant un régime allégé en graisses bénéficient d’une augmentation de survie globale. Et si la différence semble minime, elle n’est pas négligeable et elle confirme, surtout, qu’une alimentation riche en graisses saturées est un facteur de risque de cancer du sein, ainsi que d'autres types de cancer, au même titre que le surpoids ou l'obésité.

L’étude ajoute donc à la preuve de l’importance d’une alimentation équilibrée et d’une activité physique régulière pour réduire le risque de cancer, ainsi que de nombreuses autres maladies chroniques liées à l’âge.

Source : JAMA Oncology May 24 2018 Association of Low-Fat Dietary Pattern With Breast Cancer Overall Survival A Secondary Analysis of the Women's Health Initiative Randomized Clinical Trial

Plus sur le Cancer du Sein sur Cancer Blog

Équipe de rédaction Santélog Juin 8, 2018Rédaction Santé log


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 70292 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine