Magazine Santé

ÉROSION DENTAIRE : Le nouveau matériau qui vient à bout de l’hypersensibilité dentinaire

Publié le 10 juin 2018 par Santelog @santelog



Ce matériau se montre capable de régénérer l'émail dentaire et plus largement les tissus durs dont les os.

Ce matériau développé par une équipe de la Queen Mary University of London se montre capable de régénérer l'émail dentaire et plus largement les tissus durs dont les os. Une aubaine pour traiter l’hypersensibilité dentinaire ou même l’abrasion qui entraîne le déchaussement des dents. Ce matériau innovant, présenté dans la revue Nature Communications pourrait donc être utilisé pour une grande variété de complications dentaires telles que la prévention et le traitement de la carie dentaire ou la sensibilité des dents.

Le défi est de faire aussi bien que l'émail, qui recouvre nos dents, qui est le tissu le plus dur du corps et permet à nos dents de fonctionner pendant une grande partie de notre vie malgré une pression élevée, l'exposition aux aliments et aux boissons acides, et à des températures extrêmes. Cette performance remarquable résulte de sa structure hautement organisée. Le grand « défaut » de l’émail est que contrairement à d'autres tissus du corps, il ne peut pas se régénérer une fois abimé ou érodé, ce qui peut entraîner des douleurs et la perte de dents. On estime que plus de 50% de la population mondiale souffre de ce type de complications dentaires et que l'hypersensibilité dentinaire seule affecte entre 8 et 35 % de la population.

Un matériau structuré et performant comme l'émail dentaire : Le mécanisme qui a été développé est basé sur un matériau protéique spécifique qui est capable de déclencher et de guider la croissance des nanocristaux d'apatite (phosphates) à plusieurs échelles et de la même façon que ces cristaux se développent lorsque l'émail dentaire se développe dans notre corps. Cette organisation structurale est en effet la base des propriétés physiques exceptionnelles de l'émail dentaire naturel. Pour ce développement, l’équipe du Dr Sherif Elsharkawy, dentiste et chercheur à la Queen Mary's School of Engineering and Materials Science a mis au point une technique permettant de développer facilement des matériaux synthétiques qui imitent l’architecture hiérarchisée de l’émail sur de grandes surfaces et avec la capacité de réguler leurs propriétés. Cette plateforme de minéralisation permet de traiter et de régénérer les tissus dentaires.

Parvenir au contrôle du processus de minéralisation ouvre plus largement la possibilité de créer des matériaux ayant des propriétés qui imitent différents tissus durs au-delà de l'émail, tels que l'os et la dentine.

Ces travaux présentent donc un potentiel énorme pour toute une variété d'applications en médecine régénérative.

Source: Nature Communications 01 June 2018 Protein disorder–order interplay to guide the growth of hierarchical mineralized structures (Visuel Alvaro Mata)

Équipe de rédaction Santélog Juin 10, 2018Rédaction Santé log


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 70292 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine