Magazine Médias

Jurassic World: Fallen Kingdom (Ciné)

Publié le 12 juin 2018 par Bigreblog

Bonsoir à tous, et bienvenue dans une nouvelle review ciné.

Non, contrairement à ce qu’on pourrait croire, cet article ne va pas être plus sérieux que les autres. En fait, je commence juste gentiment et poliment avant de LOSING MY SHIT plus tard…

Oui, nous sommes allés voir Jurassic World 2. Non, il n’est vraiment pas bon. Oui, il est quand même meilleur que Justice League parce que come on, nothing can be worse.

En attendant……..mouais.

Je ne spoile rien!

Trois ans après le désastre de Jurassic World, le volcan d’Isla Nublar se réveille, ainsi que la question des droits des dinosaures: doivent-ils être sauvés de ce cataclysme, ou doivent-ils être laissés à la merci des éléments? Claire Dearing entend bien sauver le plus d’animaux possible, et tente pour ce faire de convaincre Owen Grady de l’accompagner…

Jurassic World: Fallen Kingdom (Ciné)

Il est une chose immuable: les Jurassic Park, c’est une religion. On a tous grandi d’une manière ou d’une autre avec un T-rex sous la pluie qui attaque une jeep sans défense. Le fait est aussi que reprendre la série n’était pas forcément inutile, mais heureusement, le premier Jurassic World n’était pas trop mauvais malgré les clichés.

J’étais contente de retrouver mes dinos chéris, mais j’avais à raison peur que le scénario soit trompeur. Car bon, les premières bandes-annonces annonçaient de bien meilleures choses que les suivantes.

Et c’est bien dommage, parce qu’en soit, ce scénario est vraiment pourri. Rempli de coquilles, de scènes WTF, de personnages tous plus débiles les uns que les autres, et de héros dont on se désintéresse complètement.

Parce que les véritables héros de ce film, ce sont les dinosaures, que les humains on s’en fiche mais totalement, et que nos stars ce sont Pupuce la T-Rex (surnom copyright de mon frère) et Blue la Raptor. Pour lesquelles on roote mais méchamment jusqu’au bout.

Jurassic World: Fallen Kingdom (Ciné)

Bon point aussi, les effets spéciaux. Le retour aux bons vieux animatronics c’est fait sentir, et c’est tant mieux car cela rend le dino encore plus réaliste. Blue n’a jamais eu besoin de tant de câlins qu’en la voyant « en vrai » se faire caresser par son Daddy.

Alors oui, c’est gros comme une maison, on devine tout à l’avance, mais heureusement, il y a les animaux.

Sinon, franchement, on se fait chier grave.

Chris Pratt est donc définitivement en mode Star-Lord jusqu’à la fin de sa carrière, puisque son Owen Grady est juste Peter Quill qui dompte des dinosaures plutôt que des ratons-laveurs… Même lui n’arrive pas à remonter le niveau. Et pourtant, il essaie.

Bryce Dallas-Howard a elle de la chance d’être sympa, parce que sa Claire est plus que jamais naze. Mais vraiment naze.

Parmi les seconds rôles, on compte Toby Jones; Rafe Spall; James Cromwell (en gros, invasion de Brits) ou encore la jeune Isabelle Sermon, parce que c’est bien connu, il faut des enfants dans Jurassic World. Sinon ça va pas.

(Hint: ça va quand même pas.)

Jurassic World: Fallen Kingdom (Ciné)

Et ce dino ne ressemble mais alors carrément pas à un allosaure…

😡

Bref: Jurassic World 2 réduit la trilogie originale à l’état…de légume (référence!), et j’aurais quelques mots à dire à Steven

Note: 4,75/10 (scénario: 2/10 (nan mais WHAT?) jeu: 6/10BO: 6/10 (t’es gentil Michael mais parfois tu fais chier)Jurassic-spirit: 5/10 (nope, rendez-moi mon Ian))

Jurassic World: Fallen Kingdom (Ciné)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bigreblog 1726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte