Magazine Santé

SANTÉ OSSEUSE et ostéoporose : Un apport protéique élevé est bénéfique !

Publié le 13 juin 2018 par Santelog @santelog



Chez les personnes âgées atteintes d'ostéoporose, un apport en protéines alimentaires supérieur aux niveaux actuellement recommandés peut contribuer à réduire la perte osseuse et le risque de fracture, en particulier de fracture de la hanche, à condition de respecter aussi des apports en calcium adéquats.

Chez les personnes âgées atteintes d'ostéoporose, un apport en protéines alimentaires supérieur aux niveaux actuellement recommandés peut contribuer à réduire la perte osseuse et le risque de fracture, en particulier de fracture de la hanche, à condition de respecter aussi des apports en calcium adéquats. Cette revue systématique de la littérature sur le sujet, présentée dans Osteoporosis International, conclut en fait, qu’un apport alimentaire insuffisant en protéines peut être plus grave pour la santé que l'excès de protéines chez les personnes âgées.

Un nouveau consensus d'experts approuvé par l’European Society for Clinical and Economical Aspects of Osteoporosis, Osteoarthritis, la Musculoskeletal Diseases (ESCEO) et l’International Osteoporosis Foundation (IOF)  révèle qu'un régime riche en protéines, à condition qu'il y ait un apport adéquat en calcium, est bénéfique à la santé des os des adultes et cela sans risque démontré de charge acide liée à la quantité d’apports protéiques alimentaires, qu'ils soient d'origine animale ou végétale.

Il s’agit en fait d’un résumé de revues systématiques et méta-analyses déjà publiées sur les avantages et les risques des apports protéiques alimentaires pour la santé osseuse chez l'adulte. Cette analyse in fine suggère que les niveaux de protéines alimentaires pourraient être bénéfiques pour réduire la perte osseuse et le risque de fracture de la hanche.

Un message clé, des protéines !

  • Durant le développement des apports adéquats en protéines alimentaires sont nécessaires pour une croissance osseuse optimale et le maintien de la santé osseuse ;
  • chez l’adulte, la variation des apports en protéines restant dans une fourchette « normale » va jouer pour 2 à 4% de la variance de la densité minérale osseuse (DMO) ;
  • chez la personne âgée atteinte d'ostéoporose, un apport protéique plus élevé (≥ 0,8 g / kg poids corporel / jour, soit plus que l’apport recommandé ) est associé à une DMO plus élevée, à un ralentissement de la perte osseuse et à une réduction du risque de fracture de la hanche.

Au niveau des différents marqueurs,

  • sous condition que les apports en calcium soient adéquats, le risque de fracture de la hanche est modérément diminué avec des apports protéiques plus élevés ;
  • la densité minérale osseuse (DMO), un marqueur important de la solidité des os, semble être positivement associée aux apports protéiques alimentaires ;
  • les protéines et le calcium combinés dans les produits laitiers ont des effets bénéfiques sur les hormones calciotropes, les marqueurs du remodelage osseux et la DMO ;
  • les bénéfices des protéines alimentaires sur les résultats osseux semblent être médiés par des apports adéquats en calcium;
  • il ne semble pas y avoir de signes directs de progression de l'ostéoporose, du risque de fracture, de fragilité ou d'altération de la solidité osseuse avec la charge acide provenant d'une alimentation équilibrée.

Cette revue de la littérature confirme qu'un régime alimentaire équilibré avec un apport suffisant en protéines, animales ou végétales, est clairement bénéfique pour la santé des os si elle est accompagnée d'un apport adéquat en calcium, ce qui est particulièrement important pour les personnes âgées souffrant d'ostéoporose et les personnes à risque de malnutrition à la suite d’une maladie aiguë ou chronique. Des suppléments protéiques alimentaires peuvent permettent aussi d’atténuer la diminution de la DMO liée à l'âge et de récupérer les niveaux de marqueur de renouvellement osseux.

En conclusion, chez les personnes âgées, un apport insuffisant en protéines alimentaires peut être un problème plus grave pour les os que l'excès de protéines. Les chercheurs appellent néanmoins à des essais randomisés à long terme et contrôlés pour mieux évaluer l'influence des apports protéiques alimentaires sur le risque de fracture.

Source: Osteoporosis International 2018 DOI: 10.1007/s00198-018-4534-5 Benefits and safety of dietary protein for bone health—an expert consensus paper endorsed by the European Society for Clinical and Economical Aspects of Osteopororosis, Osteoarthritis, and Musculoskeletal Diseases and by the International Osteoporosis Foundation (Visuel)

Plus sur la Santé Osseuse et voir Fibromyalgie Blog

Équipe de rédaction Santélog Juin 13, 2018Rédaction Santé log


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71167 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine