Magazine Santé

SOMMEIL : L’exposition à la lumière la nuit chamboule le métabolisme

Publié le 14 juin 2018 par Santelog @santelog



Une seule nuit d'exposition à la lumière pendant le sommeil a un impact important sur les mesures de résistance à l'insuline.

Une seule nuit d'exposition à la lumière pendant le sommeil a un impact important sur les mesures de résistance à l'insuline. Or de la tolérance au glucose vs la résistance à l’insuline dépend notre santé métabolique. Et la résistance à l’insuline précède le développement du diabète de type 2. Des données présentées au Congrès SLEEP 2018 qui confirment que l'exposition chronique à la lumière pendant la nuit entraîne bien des effets néfastes à long terme sur la fonction métabolique. Des données qui rappellent, plus simplement, qu’il vaut mieux dormir dans l’obscurité.

C’est l’analyse de données préliminaires de cette étude qui visait à vérifier l'hypothèse selon laquelle l'exposition à la lumière durant le sommeil nuit aux résultats métaboliques. Cependant, ces « résultats préliminaires montrent que quelques nuits passées à la lumière font grimper la résistance à l'insuline », confirme l'auteur principal, Ivy Cheung Mason, postdoctorant à la Feinberg School of Medicine de l'Université Northwestern.

Dark-Dark ou Dark-Light ? L’étude est menée auprès de 20 adultes en bonne santé âgés de 18 à 40 ans répartis en 2 groupes : « Dark-Dark : DD » ou « Dark-Light : DL ». Les participants ont été suivis durant 3 jours et 2 nuits. Ils pouvaient « prendre » 8 heures de sommeil chaque nuit à partir de l'heure du coucher habituelle déterminée à partir d'une semaine d'actigraphie et d’un journal du sommeil. Le groupe DL a dormi dans l'obscurité (<3 lux) durant la nuit 1 puis avec une lumière de 100 lux durant la nuit 2, tandis que le groupe DD a dormi dans l'obscurité (<3 lux) durant les 2 nuits de l’étude. Les participants ont été suivis par polysomnographie de nuit et par prélèvements sanguins horaires de mélatonine durant les deux nuits. Des tests de tolérance au glucose par voie orale ont également été effectués les deux matins suivant une nuit de sommeil soit dans l'obscurité soit avec lumière nocturne. L’expérience montre que :

  • la variation de la résistance à l'insuline s’avère significativement plus élevée le matin suivant la nuit de sommeil à la lumière (groupe DL) vs suivant la nuit de sommeil dans l'obscurité (groupe DD) ;
  • cet effet est principalement dû à l'augmentation des niveaux d'insuline dans le groupe DL vs groupe DD.

Des résultats importants en regard de l'exposition de plus en plus fréquente et courante à la lumière artificielle, en particulier la nuit. D’autant que l'effet observé est aigu.

Source : Sleep 2018 Abstract Supplement  Impact of Light Exposure during Sleep on Cardiometabolic Function

Lire aussi : SOMMEIL : L’exposition à la lumière la nuit supprime la mélatonine chez le jeune enfant

Plus sur Sommeil Blog

Équipe de rédaction Santélog Juin 14, 2018Rédaction Santé log


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine