Magazine Info Locale

"Traverser la mer sans que le ciel ne le sache"

Publié le 14 juin 2018 par Mainsdoeuvres

Avec : Octave Courtin, Pauline Delwaulle, Capucine Diancourt, Élie Quintard & Zoé Lecossois & Loriane Panel, Quentin Montagne, Marie Ouazzani & Nicolas Carrier

Commissariat : Ann Stouvenel


LES ÉVÉNEMENTS :
> Vernissage Jeudi 6 Septembre 2018, à partir de 18h30
> Finissage Dimanche 14 Octobre 2018, à partir de 14h00


TRAVERSER LA MER SANS QUE LE CIEL NE LE SACHE

L’exposition TRAVERSER LA MER SANS QUE LE CIEL NE LE SACHE est le deuxième et dernier volet d’un projet de résidence réalisé sur le B.O.A.T® mis en place par L’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne (EESAB).
Invités à vivre à bord du bateau, « Le Grand Largue », les artistes ont pu y développer leur pratique autour de la recherche, de l’expérimentation et de la production. En collaboration avec Mains d’Œuvres, celle-ci présente la production des artistes dans une restitution de la résidence.
En expérimentant l’environnement marin et la vie à bord d’un chalutier, les artistes proposent des regards, des histoires, des récits, des œuvres in situ. Ils s’emparant de différents médiums en provoquant un imaginaire onirique dans un dialogue et une confrontation des territoires, entre la Bretagne et la Seine-Saint-Denis . En se confrontant à l’univers maritime, ses artistes font émerger des questionnements autour des problématiques écologiques par une mise en lumière de matières, techniques et richesses que nous propose la mer.


UN CHALUTIER COMME ATELIER

B.O.A.T® est un navire de recherche artistique et pédagogique pensé comme un atelier mobile, une plateforme de travail, une annexe de l’École européenne supérieure d’art de Bretagne, allant à la rencontre d’autres territoires, d’autres cultures, d’autres disciplines.
Le B.O.A.T® permet aux étudiants et aux artistes invités d’envisager leur pratique dans une mise en mouvement transversale : art et sciences, art et économie maritime, design et énergies renouvelables...
« Le Grand Largue » est un ancien chalutier de 16 mètres construit en 1981. Il a été réaménagé en 2015 par l’EESAB pour accueillir à son bord un équipage de 12 personnes.
Ce bateau de pêche permet, par sa taille, d’associer deux espaces distincts : un de travail et un de vie.
Il est basé au port de Saint-Malo et navigue selon les projets.

VIVRE ENSEMBLE

Un espace clos, mobile. Un groupe de personnes vivant et travaillant ensemble durant une longue période. Un environnement instable, mouvant, se transformant, incontrôlable à l’image du monde. Vivre sur un bateau est toujours une expérience forte où la responsabilité de chacun engage la communauté. Être là, plus qu’ailleurs, implique de vivre l’instant, les instants, le jour et la nuit. Un bateau ne dort jamais, il bouge, il change, il accompagne le mouvement du monde.


Exposition réalisée en partenariat avec l’EESAB, dans le cadre de l’unité de recherche Demain l’Océan, avec le soutien de la Région Bretagne.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mainsdoeuvres 11250 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine