Magazine Environnement

Vers la production de carburants " solaires "

Publié le 14 juin 2018 par Bioaddict @bioaddict

Une équipe de chercheurs français, japonais et chinois, a réussi à transformer, grâce notamment à la lumière solaire, l'un des principaux gaz à effet de serre responsable du changement climatique, le dioxyde de carbone (CO2), en monoxyde de carbone (CO). Cela va permettre de fabriquer deux carburants " solaires " renouvelables, le méthanol et le méthane. Et de lutter aussi contre le réchauffement climatique. Vers production carburants solaires ¤¤ Une équipe de chercheurs du Laboratoire d'électrochimie moléculaire (Université Paris Diderot/CNRS) vient de développer un procédé capable de transformer le dioxyde de carbone (CO2) en monoxyde de carbone (CO) à l'aide de lumière solaire et d'un catalyseur moléculaire à base de fer. Ces résultats ouvrent une nouvelle voie vers la production de " carburant solaire " et le recyclage du CO2. OK
Je souhaite également recevoir
les bons plans et offres partenaires
la newsletter des professionnelles

Alors que la lutte contre le réchauffement climatique et la découverte de nouvelles sources d'énergie non polluantes et renouvelables sont devenues des priorités absolues, la découverte des chercheurs du Laboratoire d'électrochimie moléculaire (Université Paris Diderot/CNRS) en collaboration avec une équipe japonaise (Tokyo Institute of Technology, Tokyo, Japon) et une équipe chinoise (City University of Hong Kong, Hong Kong), soulève beaucoup d'espoir.

Ces chercheurs viennent en effet de développer un nouveau procédé capable de transformer le dioxyde de carbone (CO2) en monoxyde de carbone (CO) à l'aide de la lumière solaire, d'un catalyseur moléculaire à base de fer et d'un matériau carboné qui absorbe la lumière et permet d'activer le catalyseur.

Cette transformation était jusqu'à présent réalisable, mais avec des catalyseurs basés sur des métaux rares et précieux.

Ce qui est innovant et fondamental c'est que ce système catalytique emploie exclusivement des éléments abondants dans la nature : la lumière solaire, le fer, le métal le plus abondant et le moins coûteux au monde, et un matériau carboné très bon marché et facile à préparer pour absorber la lumière comprenant du carbone et de l'azote.
En outre ce processus catalytique fonctionne à pression et température ambiantes.

Il est donc désormais possible de transformer le CO2, une molécule rejetée en quantité massive par les activités humaines et dont l'impact sur le changement climatique est connu, en CO, lequel est une brique de base essentielle de l'industrie chimique et un intermédiaire clef pour la production de produits plus réduits comme le méthanol ou le méthane, deux carburants.

Ces résultats ouvrent ainsi une nouvelle voie vers la production de " carburant solaire " en utilisant le CO2 comme matière première renouvelable, estiment les chercheurs. "Il est maintenant possible de stocker l'énergie solaire renouvelable en une forme de carburant compatible avec les infrastructures industrielles et les réseaux d'énergie existants" expliquent-ils dans un communiqué.
Une innovation majeure dont on a hâte de la voir appliquée.

Hervé de Malières

Référence :A carbon nitride/Fe quaterpyridine catalytic system for photo-stimulated CO2-to-CO conversion with visible light.
Ces travaux ont été publiés le 11 juin 2018 dans le Journal of the American Chemical Society (DOI:10.1021/jacs.8b04007) - Claudio Cometto, Ryo Kuriki, Lingjing Chen, Kazuhiko Maeda, Tai-Chu Lau, Osamu Ishitani and Marc Robert.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bioaddict 1758356 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte