Magazine Santé

CANNABIS MÉDICAL : Exposition prénatale et faible poids de naissance

Publié le 15 juin 2018 par Santelog @santelog



L'exposition prénatale du cannabis est associée à une augmentation de 50% du risque de faible poids de naissance

Avec l’élargissement de l’usage médical du cannabis, un nombre croissant d’études commence à souligner aussi, les limites des bénéfices du traitement. Ici, c’est l'utilisation prénatale du cannabis qui est associée à un faible poids de naissance par cette équipe de de l'Université du Colorado. Des conclusions présentées dans le Journal of Pediatrics qui alertent sur un risque accru de 50% de faible poids de naissance, lorsque la mère a consommé du cannabis durant la grossesse.

Face à l'augmentation de la consommation de cannabis pendant la grossesse, ces chercheurs de l'École de santé publique du Colorado ont regardé les effets de cette exposition prénatale. Ils concluent à cette augmentation de 50% du risque de faible poids de naissance, lui-même associé à de graves problèmes de santé futurs, dont d’infection et d’hospitalisation en unité de soins intensifs néonatals (USIN).

Les chercheurs ont analysé les données de 3.207 femmes suivies durant leur grossesse, en 2014 et en 2015. L’analyse constate que chez ces participantes (du Colorado), la prévalence de l’usage du cannabis atteint :

  • 5,7% pendant la grossesse,
  • 5% pendant l’allaitement.
  • l'utilisation prénatale de cannabis apparaît associée à une augmentation de 50% du risque de faible poids de naissance, et cela indépendamment du tabagisme (ou pas) pendant la grossesse ;
  • la consommation prénatale de cannabis s’avère 3 à 4 fois plus élevée chez les femmes plus jeunes, moins éduquées, célibataires et à faibles revenus.
  • 88,6% des femmes qui ont consommé du cannabis pendant la grossesse ont également allaité. Et le risque associé pour le nourrisson reste à ce stade inconnu.

Des chiffres tout d’abord surprenants, mais qui reflètent l'évolution des comportements vis-à-vis du cannabis, en particulier dans un État comme le Colorado, où le cannabis médical est légal. Les chercheurs soulignent qu’ainsi, une enquête nationale, la National Survey on Drug Use and Health  suggère que la consommation de cannabis chez les femmes enceintes a augmenté de 62% entre 2002 et 2014. Et sur la même période, la puissance des ingrédients actifs du cannabis a été multipliée par 6 ou 7.

Avec ces nouvelles données, l’étude souligne toute l'importance du dépistage de la consommation de cannabis chez la mère durant toute la période périnatale et de conseils sur les conséquences néfastes pour la santé d’une consommation régulière durant la grossesse. « Des preuves de plus en plus nombreuses suggèrent que l'exposition prénatale au cannabis a un impact négatif sur la fonction cérébrale des tout-petits, dont, en particulier un risque accru de TDAH », explique l’auteur principal, le Dr Tessa Crume qui souligne le fait que les études plus anciennes ne reflètent plus les effets associés à la puissance du cannabis.

Enfin, certaines études ont déjà montré que les cannabinoïdes sont transmis au bébé par l’allaitement. Il est donc important que les professionnels de santé recommandent aux femmes enceintes de cesser toute consommation de cannabis pendant la grossesse et l'allaitement.

Source: The Journal of Pediatrics March 28, 2018 DOI: 10.1016/j.jpeds.2018.02.005 Cannabis Use During the Perinatal Period in a State With Legalized Recreational and Medical Marijuana: The Association Between Maternal Characteristics, Breastfeeding Patterns, and Neonatal Outcomes

Plus sur le Cannabis sur Addictions Blog

Équipe de rédaction Santélog Juin 15, 2018Rédaction Santé log


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine