Magazine Santé

SOMMEIL : Le facteur clé de santé cognitive dans la longévité

Publié le 18 juin 2018 par Santelog @santelog



Un sommeil optimal est lié à un risque réduit de démence et de décès prématuré.

Le sommeil est probablement le facteur de mode de vie jusque-là le moins étudié, sans doute car nos modes de vie occidentaux impliquent de plus en plus une durée de sommeil raccourcie, des horaires décalés, une exposition à la lumière durant la nuit, bref une horloge biologique déréglée. Plus récemment les études se font plus fréquentes sur le sujet, et font valoir une durée suffisante et une bonne qualité de sommeil comme un facteur à part entière d’un mode de vie sain. Cette nouvelle étude, montre qu’un sommeil optimal est lié à un risque réduit de démence et de décès prématuré.

Les durées de sommeil quotidiennes courtes et longues sont ici confirmées comme des facteurs de risque de démence et de décès prématuré

  • L’étude a suivi, sur plus de 10 ans, 1.517 adultes âgés de de 60 ans, 294 ont développé une démence et 282 sont décédés.
  • Les taux d'incidence de la démence et de décès toutes causes sont plus élevés chez les participants ayant une durée de sommeil quotidienne <5 heures et > 10 heures vs une durée de sommeil quotidienne de 5 à 7 heures ;

Cependant, la pratique régulière et intense de l’activité physique élimine l’augmentation du risque de démence et de décès liée à l’insuffisance de sommeil.

Source: Journal of the American Geriatrics Society (In Press) via Eurekalert (AAAS) 6-Jun-2018 Optimal sleep linked to lower risks for dementia and early death

Plus sur Sommeil Blog

Équipe de rédaction Santélog Juin 18, 2018Rédaction Santé log


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 70620 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine