Magazine Santé

GROSSESSE et ALIMENTATION : Pourquoi il faut faire attention pour deux

Publié le 18 juin 2018 par Santelog @santelog



Durant la grossesse, une femme sur 3 connait une perte de contrôle sur son alimentation.

Contrairement à cette idée reçue erronée et persistante, il ne faut pas « manger pour deux » durant la grossesse mais plutôt surveiller son alimentation de près. Car la suralimentation pendant la grossesse est non seulement liée à un gain de poids maternel et mais aussi à l'obésité infantile, confirme cette étude britannique. Une confirmation mais aussi la révélation que durant la grossesse, une femme sur 3 connait une perte de contrôle sur son alimentation. C’est à lire dans l’American Journal of Clinical Nutrition.

De très nombreuses études ont porté sur l’alimentation et le poids autour de la conception et durant la grossesse et montré qu’une mauvaise alimentation et un excès de poids étaient liés au diabète pendant la grossesse (diabète gestationnel), aux maladies cardiaques chez la mère mais aussi au risque d’obésité et de troubles métaboliques chez l’enfant.

Les chercheurs de plusieurs instituts du Royaume-Uni dont l’University College London, des États-Unis, en Arabie saoudite et en Suisse, dont l'Université de Genève ont mené cette étude auprès de 11.132 participantes à l’Avon Longitudinal Study of Parents and Children (ALSPAC), enceintes au début des années 90. L’équipe a examiné la fréquence à laquelle les femmes ont déclaré avoir connu une perte de contrôle sur leur alimentation et regardé si cela pouvait être lié au gain de poids chez les mères et leurs enfants. L'étude révèle que :

  • 36,3% des participantes déclarent avoir connu des pertes de contrôle alimentaire régulières durant leur grossesse ;
  • 5,2%, fréquentes ;
  • 31,1%, occasionnelles et seulement pendant la grossesse.
  • Vs les femmes sans perte de contrôle, ces participantes rapportent un apport énergétique total plus élevé ainsi qu’un nombre plus élevé de collations ;
  • elles présentent des niveaux inférieurs de vitamines B et C, et de folate ;
  • les femmes qui ont signalé des pertes fréquentes de contrôle sur leur régime alimentaire pendant la grossesse ont pris 3 fois plus de poids que les femmes qui ont déclaré n'avoir jamais ressenti ces fringales ;
  • Le poids de naissance des enfants est plus élevé (de 400 à 700 g) chez les femmes ayant connu des pertes fréquentes de contrôle alimentaire ;
  • les enfants de ces femmes sont deux fois plus susceptibles d'être en surpoids ou obèses à l'âge de 15 ans que les enfants de mères ayant bien contrôlé leur alimentation durant leur grossesse.

Cette étude observationnelle, démontre une association et n’exclut pas des facteurs de confusion et notamment de mode de vie qui auraient pu affecter le risque de gain de poids de la mère et de l'enfant. Néanmoins, l'étude montre une fragilité particulière des femmes enceintes quant à l’adhésion à un régime alimentaire équilibré et sain durant leur grossesse et soutient les conseils actuels en matière d'alimentation durant a grossesse.

Bref, il n'est pas nécessaire de « manger pour deux ».

Source : The American Journal of Clinical Nutrition June 5 2018 DOI: 10.1093/ajcn/nqy040 Pregnancy loss of control over eating: a longitudinal study of maternal and child outcomes

Plus sur Nutrition Blog

Équipe de rédaction Santélog Juin 18, 2018Rédaction Santé log


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine