Magazine Santé

CARIE : Le test salivaire qui détecte l'érosion dentaire

Publié le 21 juin 2018 par Santelog @santelog



L’augmentation de la concentration de plusieurs substances présentes dans la salive peut prédire le développement de caries

95% de la population auront une ou des caries au cours de la vie. Cette toute nouvelle façon de prédire la formation de caries, proposée par ces scientifiques russes de AKSON Russian Science Communication Association et présentée dans l'EPMA Journal, passe par l’analyse de la salive. L’équipe montre que l’augmentation de la concentration de plusieurs substances présentes dans la salive peut prédire le développement de caries. Puis, en affinant ces données, les chercheurs trouvent un moyen de prévenir la maladie dès ses débuts.

La carie est la destruction des tissus dentaires durs en raison de l'activité de plusieurs espèces de bactéries. Ces bactéries se nourrissent de divers hydrates de carbone et libèrent un acide qui corrode les tissus dentaires. Les caries peuvent se former sur plusieurs mois ou plusieurs années, selon la nutrition et l'hygiène des dents du patient. La carie peut entraîner le développement de complications plus sévères, telles que la parodontite et la pulpite.

Les scientifiques ont d’abord étudié les changements dans la composition moléculaire de la salive chez les patients atteints de caries multiples puis ont pu développer une technique pour restaurer l'émail dentaire avec des matériaux biomimétiques artificiels. Ces matériaux biomimétiques sont créés pour imiter certains matériaux naturels ou leurs propriétés.

Carie et composition salivaire spécifique : dans une première étape, les chercheurs montrent par spectromicroscopie infrarouge que la salive de patients atteints de caries

  • contient moins de substances minérales et de composés inorganiques,
  • deux fois plus de thiocyanates que la normale,
  • en revanche des niveaux plus élevés de composants organiques, tels que les esters, les graisses et les glucides.

Ces substances sont régulées par le corps humain en réponse à l'émergence d'un processus carieux.

Un biomatériau identique à l'émail dentaire sain : dans une seconde étape, l’étude de la formation de solides inorganiques dans les tissus dentaires inspirent le développement d'agents thérapeutiques et prophylactiques qui pourraient permettre de normaliser les processus métaboliques et empêcher le développement des caries. En analysant la composition de l'émail des dents humaines à tous les stades du processus carieux, l’équipe constate que dans les premiers stades, l'émail de la dent est détruit sous l'action de l'acide sécrété par les bactéries. Ceci conduit à la formation d'un sel de calcium acide et d'acide orthophosphorique. En utilisant ces données, les scientifiques créent un biomatériau identique à l'émail dentaire sain.

Ces résultats vont permettre de formuler une série de recommandations pratiques et d'algorithmes pour les dentistes praticiens pour le traitement et la prévention des caries. Ce nouveau test salivaire de diagnostic sera utilisé pour détecter les caries au stade précoce, le nouveau matériau pour restaurer la dent endommagée.

Source: EPMA Journal June 2018 Pathology-specific molecular profiles of saliva in patients with multiple dental caries—potential application for predictive, preventive and personalised medical services

Plus sur la Carie dentaire

Équipe de rédaction Santélog Juin 21, 2018Rédaction Santé log


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine