Magazine Société

Première exposition de Yoann Mérienne en Chine

Publié le 21 juin 2018 par Podcastjournal @Podcast_Journal
Rédacteurs et stagiaires: cliquez sur cette barre pour vous connecter en back-office de la rédaction! Recherche d'évènements (agenda) Jusqu’au 15 juillet 2018, la galerie propose l’exposition de la dernière série de Yoann Mérienne, spécialement réalisée pour l’occasion. Des peintures monumentales que le nouvel espace de la galerie sait mettre en valeur, volumes et luminosité étant désormais le nouvel ADN du lieu…

La statuaire peinte par Yoann Mérienne évoque mythes et légendes et invite à un voyage contemplatif. Mis en scène dans des environnements intemporels, les personnages évoluent dans un âge incertain, avec pour seuls repères une nature flottante et des paysages inquiétants.

Monde d’un blanc et noir bleuté, comme la photographie d’une archive, le négatif d’une mémoire réelle ou imaginaire, qui, floue et lointaine, dévoile néanmoins toute sa brutalité. Car Yoann Mérienne peint comme il sculpte: personnages, végétation et objets sont taillés dans le vif, les volumes pleins et façonnés sont pris dans de puissants contrastes, insufflant à chaque scène une dimension sacrée et intransigeante.

Les thèmes explorés sont de l’ordre de la mythologie, empruntés à l’histoire de l’art ou religieuse, intégrant ainsi de facto cette référence au sacré, qu’il soit d’ordre divin, ou humain. Il est, dans les deux cas, un territoire peuplé de croyances, de réflexions intimes… Un voyage introspectif dans une terre mystérieuse, regorgeant de symboles et de profondes émotions. Peints avec force et vigueur, les portraits aux yeux clos ou aux visages cachés et arides semblent dissimuler un lourd secret… que l’on voudrait pénétrer. Soulever les paupières de ces visages anonymes pour les connaître - les envisager - devient un désir irrépressible, que l’artiste sait provoquer. Découvrir les yeux pour passer de l’autre côté du miroir… Accéder aux fenêtres de l’âme.

Corps et esprit sont intimement liés chez Yoann Mérienne et sont menottés à un temps immémorial - celui de l’humanité - autant qu’à celui de l’intime. Ces quatre éléments se confondent dans des mises en scène savamment orchestrées: tableaux qui réinventent inlassablement de nouvelles mythologies pour en créer de nouvelles, peuplées de dévots exécutant des rituels que l’on ne connait pas. Futurs passés ou époques imaginaires, il y est à chaque fois question de l’existence et de la condition humaine…

Si la sculpture est au cœur du travail de l’artiste, la peinture en est le souffle. Les éclairages en clair-obscur sont quasi-photographiques et poussent parfois l’exposition des personnages à l’extrême ou délimite avec précision une profondeur de champs… Au centre de cette arène surréaliste: les colosses de Yoann Mérienne.

Aujourd'hui 1er jour du signe astrologique du Cancer. Selon le dicton, "à la Saint-Alban, on peut poser ses vêtements". Sont nés notamment ce jour: le biologiste Julian Huxley, le microbiologiste Selman Waksman, l'ingénieur Konrad Zuse, le scénariste José Giovanni, la chanteuse Cyndi Lauper, l'acteur Bruce Campbell. Pas de journée mondiale. En Colombie journée de l'avocat et en Croatie journée de lutte antifasciste. En France, bonne fête aux Alban et Aaron!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Podcastjournal 107722 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine