Magazine Culture

Critique Ciné : Action ou Vérité (2018)

Publié le 21 juin 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Action ou Vérité // De Jeff Wadlow. Avec Lucy Hale, Tyler Posey et Violett Beane.


Blumhouse, plus connu pour avoir produit Get Out (2017), la franchise Insidious ou encore Paranormal Activity, lance avec Action ou Vérité un tout nouveau film d’horreur s’inspirant du fameux jeu « Action ou Vérité ». Tout le monde a déjà joué au moins une fois à ce jeu alors en faire un film d’horreur n’est pas si étonnant que ça. Ce qui m’a le plus frappé avec Action ou Vérité c’est sûrement l’inspiration du film qui provient clairement du travail de David Robert Mitchell (It Follows). Jeff Wadlow n’est pas nécessairement connu pour être quelqu’un d’exceptionnel. On lui doit des films comme Kick-Ass 2 ou Never Back Down. Le film suit alors tous les poncifs du genre avec l’introduction classique et le déroulé de film où tout le monde doit mourir petit à petit. Avec un casting emprunté à toutes les fictions pour ados : Lucy Hale (Pretty Little Liars) et Tyler Posey (Teen Wolf). Le film tente de créer de l’émotion mais dans le scénario ultra crétin (mais fun) que Action ou Vérité nous propose, il n’y a pas grand chose à attendre pour autant non plus. Le plus gros défaut de Action ou Vérité c’est finalement de rester très léger et de ne pas vraiment aller au bout de son sujet. J’aurais adoré que le film soit beaucoup plus gore, plus étonnant, mais il reste un peu trop terre à terre afin de délivrer juste ce qu’il faut d’horreur pour tenter de prendre de court un spectateur qui n’est pas forcément le plus facile à surprendre.

Un simple jeu innocent d’Action ou Vérité entre amis se transforme en cauchemar sanglant quand quelqu’un – ou quelque chose – commence à punir ceux qui mentent – ou refusent de jouer.

Certaines scènes sont édulcorées et surtout bâclées comme Brad qui doit faire son coming out auprès de son père homophobe. Le film ne cherche pas à montrer la scène et fuit alors l’émotion qu’elle pourrait créer afin d’avancer encore plus rapidement. Je dirais que l’histoire de Brad est l’une des plus bâclées de l’histoire (et ce même quand le personnage meurt, le film perd tout son intérêt). Les changements de ton du film le laissant un peu naviguer dans quelque chose de beaucoup plus léger ne permet pas toujours de se prendre à un jeu qui a pourtant de quoi être fascinant. A la fin, le film est un bordel sans nom avec des moments fun et quelques idées (comme les visages qui demandent « Truth or Dare ») mais le film devient rapidement cynique mais sa fin est assez efficace. En effet, je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à une telle résolution de cette histoire mais c’est une occasion de potentiellement faire une suite qui pourrait devenir beaucoup plus fun que ce premier film. La morale de Action ou Vérité reste donc que pour survivre dans le monde dans lequel nous vivons, il suffit d’écraser le plus de gens que l’on peut sur son passage. Au moins, on va dire que c’est un aspect intéressant de ce film, l’un des rares.

Note : 4.5/10. En bref, un film d’horreur édulcoré à la sauce ado qui ne va jamais vraiment au bout du jeu pourtant culte qu’est Action ou Vérité.

Date de sortie : 2 mai 2018


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte