Magazine Culture

Critiques Séries : Nu. Saison 1. Pilote & Episode 2 (France)

Publié le 22 juin 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Nu // Saison 1. Episodes 1 et 2.


OCS continue de produire des séries étonnantes, notamment dans le registre de l’anticipation. Nu est la dernière entrée en date et je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout ça car je pensais vraiment que l’ambition de Nu sur le papier allait se transposer à l’écran aussi. Créée par Olivier Fox (Q.I., Avocats et associés), la série nous plonge très rapidement dans son histoire de nudité alors que le héros sort de son coma sauf que la façon de mettre en scène le sujet n’est pas suffisamment creusée. On se retrouve alors avec quelques scènes sympathiques (comme l’ouverture de l’épisode qui n’est pas sans rappeler l’ouverture du premier épisode de The Walking Dead). Le truc c’est que le sujet de la nudité se repose sur très peu de choses. Le propos aurait pu être intéressant si la série avait décidé d’aller un peu plus loin. Ces deux premiers épisodes stagnent énormément et se reposent alors sur leurs lauriers. L’ennui s’installe alors rapidement et les personnages ne fonctionne pas autant que l’on ne pourrait l’imaginer. Peut-être aussi car le scénario ne sait pas trop quoi faire de ses personnages alors qu’il y avait sûrement des sujets plus intéressants à creuser, d’un point de vue politique avec la loi Transparence qui n’est que citée plusieurs fois avec cette nouvelle devise « Liberté, égalité, nudité ». Mais là aussi, on est loin de la série d’anticipation ambitieuse qu’elle pouvait être.

En 2026, un changement radical impose à tout le monde de vivre nu dans une France pacifiée et apaisée. Mais le meurtre d'un homme retrouvé habillé ravive les tensions. L’enquête est confiée à une jeune inspectrice qui collabore avec son ex-partenaire, tout juste sorti du coma dans lequel il était tombé à l’époque... où tout le monde portait encore des vêtements.

Les dialogues ne sont jamais très drôles. Cela manque d’idées et de trouvailles, comme si Nu se reposait uniquement sur le fait que tout le monde est nu et rien de plus. Sauf que ce n’est pas suffisant pour faire une série. Le casting quant à lui n’est pas non plus brillant. C’est un comble pour des comédiens qui ont joué la comédie pendant des années comme Alain Bouzigues (Caméra Café) dans le rôle du médecin de notre héros), ou Anne Elisabeth Blateau (Scènes de ménage) mais Nu repose sur pas mal de poncifs et problèmes français. Le laboratoire de OCS est toujours intéressant mais il est capable du meilleur comme du pire et c’est bien là le problème ici. Tout n’est pas à jeter car finalement Nu se repose aussi sur une sorte d’utopie / dystopie qui peut devenir amusante mais les deux premiers épisodes ne m’ont pas suffisamment donné envie d’aller voir ce que la suite pouvait nous réserver. Tout cela est donc assez regrettable et je ne serais pas au rendez-vous pour la suite de la saison. Je dirais même que le second épisode, qui plonge réellement le héros dans la « nouvelle France » est encore moins intéressant que le premier alors qu’il y avait de quoi faire.

Note : 4.5/10. En bref, « Liberté, égalité, nudité ».


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte