Magazine

passage

Publié le 23 juin 2018 par Modotcom

passage
Physicists define the Big Bang as a singularity.
It is a point at which all the known laws of nature
did not exist.
Time too did not exist.
It is thus meaningless to say
that anything existed 'before' the Big Bang.
We may be fast approaching
a new singularity,
when all the concepts that give meaning to our world
- me, you, men, women, love and hate -
will become irrelevant.
Anything happening beyond that point
is meaningless to us.

ce sont les mots de l'historien
yuval noah harari
dans son très éloquent et intéressant sapiens
survolant la brève histoire de l'humanité
et la replaçant dans la ligne du temps physique créé par le big bang
il y a treize milliards et demi d'années
puis son évolution jusqu'à nos jours
et nos demains car nous y travaillons
à mettre des milliards en recherche et développement
pour lutter contre les maladies
pour vivre plus vieux et éternellement
pour robotiser des parties du corps
que nous pouvons déjà contrôler par la pensée
pour créer ces cyborgs pour nous améliorer en surhumains
en athlètes et femmes bioniques
et qui muteront comme toute espèce sophistiquée
en replicant que nous voudrons à tout prix chasser
comme le bladerunner de
mil neuf cent quatre-vingt-deux
sapiens a d'abord été écrit en hébreu
puis traduit en vingt-neuf autres langues
j'ai vu l'exemplaire français
à la librairie pantoute de st-roch
c'est un ouvrage important
que je recommande à tous
je suis heureuse de lire le remerciement de l'auteur
à jared diamond
dont j'ai lu plus de cinq ouvrages
il y a presque dix ans
ces auteurs nous racontent
de façon articulée et accessible
la longue histoire de l'univers
puis des espèces animales
et aborde l'humain dans ce contexte
avec tous les développements les hasards et les savoirs
et c'est une connaissance que nous devrions posséder
et loger aux fins fonds de notre conscience
pour comprendre comment nos faits et gestes
changent tranquillement la face de la terre
comment nous devrions gérer et percevoir
les menaces et les conflits
la chance que l'on a de se réveiller le matin
sans la menace d'avoir été assassinés durant la nuit
le privilège de vivre à une époque
où la majorité des états valorisent la paix
plutôt que la guerre qui était le seul moyen
d'enrichissement d'un royaume ou d'un empire
de comprendre la place de la religion
de l'argent de la science
en saisissant les motifs de leur apparition
des modèles qui nous unissent
des progrès que nous faisons
et comment nous serons anéantis
par notre désir d'éternité
par ceux qui nous remplaceront
car il y aura toujours un organisme plus fort
qui dans quelques siècles ne se souviendra pas plus
des êtres humains
que nous nous souvenons des dinosaures
de l'homme de néandertal
il n'y a donc pas lieu de s'en faire
avec le prochain parfum
le prix des billets d'avion pour le portugal
le vainqueur de la coupe du monde
la garderie du petit
le rapport à rendre pour sept heures du matin
et la future promotion
il n'y a pas lieu de s'en faire
et de prendre autant soin de notre ego
comme si nous étions déjà des demi-dieux
la vie continuera sans nous
sous quelque forme qu'elle soit
on chill
les babes.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Modotcom 4105 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte