Magazine Société

Deuxième vie, de Marcel Schüpbach

Publié le 23 juin 2018 par Francisrichard
Deuxième vie, de Marcel Schüpbach

En chemin, elle se baissa pour ramasser une pomme de magnolia, son arbre préféré quand il était en fleurs. Elle observa avec attention le fruit dans la paume de sa main. La perfection de la nature lui parut inouïe.

Trois mois plus tôt le coeur de Wanda Parker a été remplacé par un autre, le 17 janvier précisément. Cette femme, âgée de quarante-sept ans, est la DRH d'une entreprise qui ressemble beaucoup à la RTS... Elle s'est rétablie rapidement et vient de revenir à son bureau du onzième étage de la Tour.

Wanda Parker était atteinte d'une myocardite virale. Comme elle était un cas d'urgence absolue, elle était passée avant tout le monde. Cette transplantation ne va pas être sans conséquences sur sa vie qui, aujourd'hui, n'est faite que de solitude et de travail. Ce qui semble cependant bien lui convenir.     

A la suite d'une brouille avec ses parents et d'un mariage raté, dix-sept ans plus tôt, elle était partie de Toronto pour Genève: Depuis, elle n'avait jamais cherché à reconstituer un foyer. [...] Pourtant elle se savait attirante, et la pointe d'accent qu'elle avait conservée lui donnait un charme particulier...

Trois éléments vont être les déclencheurs de sa Deuxième vie post-opératoire:

- le licenciement en son absence de François Cravenne, qui était un excellent journaliste à ses débuts, mais qui avait développé au cours de ses reportages un solide penchant pour la bouteille...

- la croyance d'Éric Rousseau et de sa femme qu'elle a reçu le coeur de leur fils Eric, mort le jour même de sa transplantation

- la thérapie qu'elle va suivre avec Tivelli sur le conseil de son assistante Lucie.

En effet ses rencontres avec les Rousseau vont lui faire prendre conscience que son coeur de rechange n'est pas une simple pompe. Leur fils ne pouvant être le donneur, Wanda va demander à François d'enquêter pour savoir d'où il vient. Sa thérapie va aboutir à l'émergence de secrets enfouis de son passé.

Ce que l'on peut considérer comme un coup du sort se révélera donc un coup de chance pour elle puisqu'il lui permettra d'échapper finalement à la routine et à l'ennui, en regardant les êtres et les choses avec un autre oeil, et de ne plus être le bon petit soldat qu'elle aura été jusque-là, sans relâche... pour rien...

Le symbole de cette deuxième vie qui commencera pour elle sera cette pomme de magnolia ramassée un jour dans la rue - "un peu de beauté dans ce monde de brutes..." - qu'elle déposera où il le faudra, et quand il le faudra, telle une offrande propitiatoire, en signe de reconnaissance éternelle...

Francis Richard

Deuxième vie, Marcel Schüpbach, 176 pages, Bernard Campiche Editeur


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Francisrichard 11868 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine