Magazine

Une course « classique » de ski d'été

Publié le 25 juin 2018 par Go11
Bien avant l'ère des voyage intercontinentaux bon marché, les skieurs des Alpes s'entraînaient sur leurs glaciers et, le plus souvent, sur des névés qui duraient une bonne partie de l'été, au lieu de faire le voyage jusque dans l'hémisphère sud.
Dans mon coin d'origine, les Hauts-Forts, la plus haute montagne du Chablais qui surplombe Avoriaz, offrait un champ de neige skiable assez longtemps pour organiser une compétition de ski d’été.
Une course commémorative, connue sous le nom de « Coupe Émile Marullaz », y était organisée pour la première fois il y a soixante ans, et à ce jour, aurait été programmée 36 fois.
Il fallait juste avoir assez de neige pour piqueter un petit parcours de slalom dans la combe d'Arare. L'épreuve de l'an dernier avait été annulé quand la neige n'a pas pu tenir jusqu'à la date prévue.
À mon grand regret, je n'ai jamais pu assisté à aucune de ces courses, mais je me souviens des premières qui ont eu lieu, souvent autour du 14 juillet, lorsque l’Équipe de France de ski venait à grand renfort d'effectifs participer et que la manifestation apportait un supplément d’activité à notre restaurant familial des Lindarets.
Une course « classique » de ski d'étéCes jours glorieux sont désormais derrière nous et aujourd'hui, l’épreuve est devenue d'avantage une course ludique, bien locale, où la fête qui suit la compétition est devenue l'objet principal des organisateurs.
Cela dit, juste hier, Ambroise Paget de Combloux, âgé de 18 ans, et Laurence Lazier de Morzine, qui n'est autre que la compagne de Cyprien Richard, ont brillamment remporté les épreuves hommes et dames.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Go11 136 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte