Magazine Culture

Critique Ciné : Flight 666 (2018)

Publié le 26 juin 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Flight 666 // De Rob Pallatina. Avec Liz Fenning, Jose Rosete et Joseph Michael Harris.


Asylum est connu pour produire des téléfilms de seconde zone (la franchise Sharknado) et des séries aussi (notamment la très intéressante Z Nation). Flight 666 est clairement destiné aux fans des Syfy Original Movies que la chaîne propose les samedis soir. On retrouve tous les ingrédients qui font le charme des productions Asylum et Rob Pallatina (500 PHM Storm, Age of Dinosaurs) est un habitué du genre qui a déjà réalisé pas mal de films pour eux. Visuellement il n’y a rien d’exceptionnel et le film reprend ce teint numérique qui lui donne une allure particulière. Alors que la bande annonce était aussi ridicule qu’intrigante, je me suis tout de même motivé à jeter un coup d’oeil à ce petit film qui n’a aucune prétentions si ce n’est de nous faire passer un bon moment et probablement de nous faire frissonner (même si de ce point de vue là, c’est assez compliqué). Flight 666 me rappelle par moment un peu une autre production Asylum qui m’avait pas faire quelques cauchemars : j’ai nommé Snakes on a Train (2006) où un sort zombie est placé sur une femme qui fait alors vivre des serpents dans son corps. Et maintenant ce sont des fantômes dans un avion. Pour le coup, c’est un peu plus original que tous ces films Asylum basés sur des prédateurs dont le volume a été doublé voire triplé.

Les passagers et membres d’équipage d’un vol sont attachés par des forces surnaturelles qui menacent la vie de tous.

Les avions et les films d’horreur partagent une histoire commune, notamment car Flight 666 reprend plus ou moins un épisode de la Quatrième Dimension (« Cauchemars à 20 000 pieds ») mais de façon bien moins efficace bien entendu. Cependant, j’ai toujours été fasciné par les avions et ce qui peut se passer à l’intérieur. C’est un endroit tellement clos que ce genre de films ne peut que créer des angoisses chez le téléspectateur. Tout cela même si Flight 666 n’est pas brillant. Mais Flight 666 ne sait pas vraiment créer de jump-scares et tout ce que le film tente de créer est assez prévisible. Disons que j’ai l’impression d’avoir déjà vu ça des dizaines de fois et que cela n’apporte jamais rien de neuf à l’ensemble. La violence reste assez acceptable et familiale, ce qui n’implique pas non plus de moments gores comme j’aurais adoré en voir. Du coup, la question finale est de savoir si l’on peut rater cet avion ou pas et personnellement, je dois avouer que je n’ai pas besoin de vous le conseiller. Il n’y a rien de brillant là dedans, mais c’était au moins une belle tentative de la part d’Asylum de créer un film d’horreur à sa façon. Avec ce que cela peut impliquer de trucs du genre. Même l’affiche n’est pas suffisamment excitante pour donner envie de voir ce que Flight 666 a en stock. En un mot, dommage.

Note : 3/10. En bref, un film Asylum qui s’inspire de ses aînés sans jamais les égalés.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte