Magazine Environnement

La fonte des glaciers de l'Antarctique s'accélère brutalement

Publié le 24 juin 2018 par Bioaddict @bioaddict
Depuis cinq ans, les glaciers de l'Antarctique fondent presque trois fois plus vite qu'auparavant, selon une étude réalisée par 84 scientifiques qui tirent à nouveau la sonnette d'alarme sur les impacts du réchauffement climatique. La fonte des glaciers de l'Antarctique s'accélère brutalement ¤¤ Une étude scientifique vient de révéler que le phénomène de fonte des glaces s'est accéléré de façon spectaculaire en Antarctique depuis 2012. Une menace certaine pour des centaines de millions de personnes vivant dans des zones côtières.

Recouverte à plus de 98 % par des glaces permanentes - l'inlandsis -, l'île-continent Antarctique, entourée par l'océan Austral, représente à elle seule 90 % des glaces terrestres et recèle la plus grande réserve d'eau douce de la planète. Si toute cette masse de glace fondait, cela ferait grimper le niveau des océans de presque 60 mètres.


OK
Je souhaite également recevoir
les bons plans et offres partenaires
la newsletter des professionnelles

L'Antarctique, qui contient 90% des glaces terrestres, est un continent mal connu de 14 millions de kms carrés situé au pôle sud. Les chercheurs ne savaient pas pendant un temps si sa masse se développait en raison des importantes chutes de neiges qu'il recevait ou si elle régressait.

Les images satellites des deux dernières décennies ont permis de voir que sa masse de glace se réduisait, particulièrement dans la partie ouest : c'est ce que révèle une étude parue dans la revue Nature le 13 juin 2018. Depuis cinq ans, la glace fond même trois fois plus vite. La situation va en s'aggravant d'année en année. L'Antarctique perdrait environ 219 milliards de tonnes de glace chaque année depuis 2012 contre 76 milliards auparavant.

Cette fonte accélérée pourrait faire encore monter le niveau des mers. Depuis 1992, l'Antarctique a perdu 3 000 milliards de tonnes de glace, assez pour faire monter le niveau global des océans de près de 8 millimètres. L'an dernier, les images satellite ont permis de voir qu'un iceberg géant de 6000 kms carrés -soit la taille d'un département français grand comme la Creuse- et représentant 1100 milliards de tonnes de glace, s'était détaché de la péninsule Antarctique. C'était le troisième plus grand iceberg observé par satellite.

Il faut savoir que si la majeure partie de la calotte de glace de l'Antarctique disparaissait, cela entraînerait une hausse de 60 mètres du niveau des mers.

" Cette découverte devrait dissiper les doutes sur le fait que l'Antarctique fond rapidement et représente une menace pour des centaines de millions des personnes vivant dans des zones basses côtières, soulignent les auteurs de l'étude. Nous considérons ces résultats comme une sonnette d'alarme supplémentaire pour agir afin de ralentir le réchauffement de notre planète " explique Éric Rignot, principal coauteur de l'étude et chercheur au Jet Propulsion Laboratory de la Nasa.

"L'avenir de l'Antarctique est lié au sort de la planète et de la société humaine. Des mesures doivent être prises maintenant pour ralentir le rythme des changements environnementaux, augmenter la résilience de l'Antarctique et réduire le risque de changements irréversibles" prévient l'océanographe australien Steve Rintoul.

Zoé Fauré

En complément : voir le reportage vidéo d'Euronews En Antarctique, la glace fond encore plus vite


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bioaddict 1760784 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte