Magazine Santé

ALCOOL : Chez les jeunes aussi, il fait monter la pression

Publié le 04 juillet 2018 par Santelog @santelog



Les hommes, même jeunes, qui consomment 5 boissons alcoolisées ou plus par jour et cela plusieurs fois par an présentent une tension artérielle et un cholestérol total plus élevés que ceux qui ne font pas ces excès.

Les excès d’alcool peuvent faire monter la pression artérielle chez les hommes plus jeunes, révèle cette étude américaine, qui alerte même contre le risque de maladie cardiaque. Des conclusions présentées dans le Journal of the American Heart Association qui non seulement confirment les résultats de précédentes études avec ces effets de la consommation d'alcool sur la pression artérielle et le taux de cholestérol, évoquent ainsi un risque plus élevé de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral mais, au-delà, élargissent ces risques aux adultes plus jeunes.

Les chercheurs de la Vanderbilt University School of Nursing et de l’Université de l’Illinois (US) et de la Keimyung University (Corée du Sud) constatent que les hommes qui consomment 5 boissons alcoolisées ou plus par jour et cela plusieurs fois par an présentent une tension artérielle et un cholestérol total plus élevés que ceux qui ne font pas ces excès.

Il s’agit d’une analyse de données de l’enquête NHANES menée aux États-Unis, auprès de de femmes et d'hommes âgés de 18 à 45 ans. Les participants ont été interrogés sur leurs habitudes de consommation et notamment les épisodes de consommation de 5 boissons alcoolisées par jour (4 pour les femmes), définis comme un excès d’alcool ou un épisode de binge drinking. Curieusement, si la consommation excessive d'alcool ne semble pas liée à la pression artérielle ou au taux de cholestérol total chez les femmes, si néanmoins les femmes sont alors plus susceptibles d'avoir une glycémie élevée, chez les hommes l’excès d’alcool est associé à une pression artérielle accrue. Précisément :

  • Alors que la pression artérielle systolique des hommes (puissance de « pompage » du sang) doit idéalement être comprise entre 90 et 120 mmHg, elle atteint :
    • 117.5mmHg pour les hommes qui n'ont pas fait d’excès d’alcool ;
    • 119,0 mmHg pour les hommes qui ont déclaré avoir consommé de l'alcool de façon excessive 12 fois par an ou moins ;
    • 121,8 mmHg pour les hommes ayant déclaré avoir bu en excès plus de 12 fois par an.
    • en revanche, la pression artérielle systolique des femmes était presque la même pour les 3 niveaux de consommation.
    • Enfin, la consommation excessive d'alcool n'apparaît pas liée à la pression artérielle diastolique (la résistance à la circulation sanguine dans les vaisseaux sanguins) que ce soit pour les hommes ou les femmes.
  • Quant au cholestérol dont le taux devrait être de 200 mg / dL ou moins, il atteint,
    • 207,8 mg / dL chez les hommes qui n'ont pas fait d’excès d’alcool ;
    • 217,9 mg / dl chez les hommes qui ont déclaré avoir consommé de l'alcool de façon excessive 12 fois par an ou moins ;
    • 215,5 mg / dl chez les hommes ayant déclaré avoir bu en excès plus de 12 fois par an.
    • En revanche, le cholestérol total des femmes n'apparaît pas lié à la consommation excessive d'alcool, mais est supérieur à 200 mg / dL dans tous les groupes !
  • De plus, les femmes qui ont signalé des excès d’alcool et quelle que soit leur fréquence présentent une glycémie plus élevée (101,8 et 102,2 mg / dL) vs les femmes qui ne font pas d’excès d’alcool.

Ainsi, les effets des épisodes de « binge » peuvent avoir des effets conséquents chez les hommes jeunes, notamment parce qu’ils affectent leur santé cardiovasculaire. L'étude ajoute ainsi à la preuve que la consommation d'alcool peut affecter la pression artérielle et le taux de cholestérol chez certaines personnes, même jeunes.

Source: Journal of the American Heart Association June 27 2018 DOI : 10.1161/JAHA.118.008733  Effects of Repeated Binge Drinking on Blood Pressure Levels and Other Cardiovascular Health Metrics in Young Adults: National Health and Nutrition Examination Survey, 2011‐2014

Plus sur le “Binge drinking » sur Addictions Blog

Équipe de rédaction Santélog Juil 4, 2018Rédaction Santé log


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine