Magazine Culture

Critiques Séries : Pose. Saison 1. Episode 5.

Publié le 04 juillet 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Pose // Saison 1. Episode 5. Mother’s Day.


Après Noël et le printemps, c’est le moment de célébrer la Fête des Mères dans Pose. La série décide alors de raconter plusieurs intrigues dans ce nouvel épisode qui permet de créer un mouvement symétrique qui permet de juxtaposer plusieurs intrigues et créer un vrai lien entre elles. La plupart de cet épisode se concentre sur Blanca, donnant ainsi à Mj Rodriguez l’occasion de démontrer un peu plus toutes ses qualités. L’actrice brille une fois de plus et je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à ça. Mais Pose sait toujours créer des moments riches en émotion. « Mother’s Day » décide alors de se concentrer sur la relation entre Blanca et sa mère de maison Elektra, ainsi que sa relation avec sa mère biologique. Les deux relations que Pose décide de développer ici sont complexes mais certaines scènes sont brillantes. La première est celle où Elektra décide d’offrir à manger à Blanca et tout s’achève sur « I am your mother ». Pour tout vous avouer, ce moment m’a fait verser une petite larme. C’était tellement sobre et beau. Quand je regarde Pose, je me dis que l’on ait par moment très loin de tout ce que Ryan Murphy a fait par le passé. Car la série n’a pas besoin de se cacher derrière des artifices pour délivrer ses messages et préfère alors quelque chose de réaliste et fort. J’ai l’impression que Ryan Murphy, le papa marié à l’homme de sa vie est en train de gagner de plus en plus en maturité et parvient alors à mettre en scène ce qu’il a pu voir (ou vivre) dans sa jeunesse.

Plus la relation entre Elektra et Blanca est développée, plus elle devient complexe mais c’est aussi ce qui rend l’épisode réellement fort. La plupart des émotions de cet épisode se reposent alors sur le fait que Blanca a appris que sa mère est décédée et qu’elle doit alors faire face à sa propre famille. Le « I don’t know what you are » symbolise parfaitement le problème de l’époque et le chemin qu’il y a encore à faire sur l’acceptation des trans dans notre monde. Pose délivre de ce point de vue là un message particulièrement intéressant et c’est tout ce que j’avais envie de voir. L’histoire de Blanca est dévastatrice pour le téléspectateur que je suis. J’ai eu la gorge nouée plusieurs fois durant l’épisode car cette célébration de la fête des Mères dans Pose est sûrement l’une des plus belles choses que la série ait pu faire. Pose parvient encore une fois à faire passer des messages et à démontrer la cruauté de l’être humain quand ce dernier n’accepte pas qui peut être l’un des membres de sa propre famille. La scène de Pray Tell avec Blanca où il parle de sa relation avec son père permet de créer un parallèle intéressant avec l’histoire de Blanca (qui a elle l’occasion d’aller aux funérailles de sa propre mère alors que Pray Tell n’y ait pas allé). Et puis il y a Stan et cie à la Trump Tower. Ces aventures là ne sont pas celles que je préfère et c’est bien dommage.

Note : 9/10. En bref, un bel épisode riche en émotions.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte