Magazine Santé

POIDS de SANTÉ : Les mères montrent l’exemple !

Publié le 08 juillet 2018 par Santelog @santelog



Les enfants de mères ayant respecté 5 mesures de vie saine (IMC normal, pratique de l’exercice, absence de tabagisme, pas d’excès d’alcool et alimentation équilibrée) ont un risque réduit de 75% de développer une obésité.

Les mères ayant un mode de vie sain sont « moins susceptibles » d'avoir des enfants obèses, conclut cette étude internationale menée à la Harvard Chan School of Public Health (Boston). Une conclusion qui peut sembler logique alors que le mode de vie de la famille est déterminé par celui des parents. Cependant, le lien entre le risque d’obésité de l’enfant et les facteurs de mode de vie de sa mère apparait dose-dépendant : ainsi, les enfants de mères ayant respecté 5 mesures de vie saine (IMC normal, pratique de l’exercice, absence de tabagisme, pas d’excès d’alcool et alimentation équilibrée) ont un risque réduit de 75% de développer une obésité.

Les chercheurs de l'École de santé publique Harvard de Boston, de l'Université de Guelph au Canada et d'autres institutions américaines, soutenus par les National Institutes of Health (NIH) ont suivi 24.289 enfants âgés de 9 à 14 ans, dont seulement 5% étaient obèses. Ces enfants étaient nés de participantes à la Nurses' Health Study II ou avaient été recrutés séparément. Les enfants ont été évalués tous les 2 ans, en particulier pour l’IMC. Ces données ont été rapprochées des données de mode de vie des mères. Les chercheurs recherchaient en effet des liens entre les habitudes de vie des mères et le statut pondéral de leurs enfants. Enfin, ils ont également pris en compte les facteurs de confusion possibles dont les facteurs socio-économiques du foyer. L’analyse constate :

  • un taux d’obésité de 5% (1.282) chez les enfants ;
  • un risque d'obésité infantile plus faible chez les mères qui respectaient 4 des 5 facteurs de mode de vie sain: et, de manière spécifique,
  • IMC sain : risque réduit de 56%
  • pratique de l’exercice : risque réduit de 21%
  • absence de tabagisme : risque réduit de 31%
  • absence d’excès d’alcool : risque réduit de 12%
  • alimentation saine : le risque est réduit de 3% (RR : 0,97) et cette réduction n’est pas statistiquement significative ;
  • Cependant, les enfants de mères ayant adhéré globalement à ces 5 facteurs de mode de vie sain présentent un risque réduit d'obésité de 75%.

Si ces résultats ne semblent pas surprenants, ils réaffirment que l'adhésion à un mode de vie sain chez les mères pendant l'enfance et l'adolescence de leurs enfants a un impact incontestable sur leurs résultats de santé, et ici sur le risque d'obésité.

C’est une preuve de l’utilité aussi des interventions ciblées sur les mères, les parents ou les familles pour réduire le risque d'obésité chez les enfants et, plus globalement améliorer aussi leur adhésion à un mode de vie sain.

Source : BMJ July 4 2018 DOI : /10.1136/bmj.k2486 Association between maternal adherence to healthy lifestyle practices and risk of obesity in offspring: results from two prospective cohort studies of mother-child pairs in the United States

Plus sur Obésité Blog

Équipe de rédaction Santélog Juil 8, 2018Rédaction Santé log



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine