Magazine Société

Du pain ou des jeux, il faut choisir!

Publié le 08 juillet 2018 par Podcastjournal @Podcast_Journal
Rédacteurs et stagiaires: cliquez sur cette barre pour vous connecter en back-office de la rédaction! Recherche d'évènements (agenda) Demain 9 juillet 2018, lors de ce rendez-vous que le président français veut désormais annuel, sorte de discours de l’état de la nation à la française, rien ne sera dit sur le pourtant très attendu "plan pauvreté". D’après l’Élysée, celui-ci ne serait pas complètement au point, alors que d’autres sources affirment que la ministre de la Santé a déclaré que cela dépendrait aussi de la présence en demi-finale des Bleus, le président s’étant engagé à se rendre en Russie en cas de victoire…

Les pauvres eux peuvent attendre. Ces mêmes pauvres qui regarderont le foot dans un même sentiment d’union nationale! Tu parles d’une union! L’indécence n’ayant d’ailleurs pas de limites, le président Macron avait l’intention de parler pauvreté sous les ors mi-royaux, mi-républicains - on ne sait plus très bien - du château de Versailles.

Et comme souvent les hasards du calendrier sont cruels, au même moment la presse publie le palmarès 2018 des plus grandes fortunes de France. On y apprend que le montant cumulé de ces 500 plus grandes fortunes a été multiplié par trois en dix ans, atteignant ainsi un record de 650 milliards d'euros. La fortune cumulée de ces Français les plus aisés représente ainsi près de 30% du PIB du pays en 2018, contre, il faut le préciser, 10% en 2009, c’est-à-dire juste après la crise financière. Surtout ce plafond de 650 milliards a progressé de 13% en un an, c’est-à-dire encore une fois, depuis que le président Macron est au pouvoir. Merci qui?

On ne s’étonnera donc pas de lire que la politique menée par le président français est estimée "injuste" par 71% et "inefficace" par 65% des Français interrogés lors d’un sondage. Cette opinion est d’ailleurs partagée par toutes les classes sociales, toujours d’après ce même sondage.

Toutefois, il est rassurant que quelques jours après avoir panthonéisé Simone Veil et avec elle tous les principes qu’elle a défendus tout au long de sa vie, le Conseil constitutionnel ait censuré le principe du "délit de solidarité" en décrétant qu’une aide désintéressée ne saurait être passible de poursuites au nom du "principe de fraternité". Quelques jours après que le Conseil européen eut accouché d’une souris sur les questions migratoires, le discours s’éclaircit donc en France. L’antinomique expression "délit de solidarité" doit laisser la place à l’évident principe de fraternité.

Enfin, à New York, à Tunis, à Mexico, des femmes ont été élues à la tête de ces grandes métropoles. Les trois n’ont évidemment pas le même profil, mais quoi que l’on puisse en penser, on peut parler d’une avancée. Affaire à suivre...

Aujourd'hui 18e jour du signe astrologique du Cancer. Selon le dicton, "avec sainte Procule, arrive la canicule". Sont nés notamment ce jour: le compositeur Ottorino Respighi, le physicien Pyotr Kapitsa, la romancière Barbara Cartland, le coureur cycliste Federico Bahamontes, le roi Hassan II, le chanteur Pierre Perret. Journée internationale de la destruction des armes légères. En Argentine fête de l'Indépendance et au Cambodge journée nationale de l’arbre. En France, bonne fête aux Amandine...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Podcastjournal 108031 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine